Afrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
Pour les articles homonymes, voir Afrique (homonymie). 

Image satellite de l'Afrique
Agrandir
Image satellite de l'Afrique

L'Afrique est un continent de la planète Terre faisant partie notamment de l'Eurafrasie. Il regroupe 57 pays et territoires. Avec une superficie de 30 065 000 km², l'Afrique recouvre près de 20,3% de la surface des terres émergées. C'est le 3e ou 2e plus grand continent de la Terre, selon que l'on considère l'Amérique comme un ou deux continents. En 2005, sa population dépassait les 912 millions d'habitants, ce qui en fait le deuxième continent le plus peuplé de la Terre après l'Asie.

Sommaire

[modifier] Étymologie

Agrandir

Le nom « Afrique » proviendrait d'un nom de la tribu des Afridi qui vivait en Afrique du Nord dans la région de Carthage. L'autre étymologie veut qu'elle vienne du berbère Taferka « terre », « propriété terrienne ». Celui qui vit sur une terre est appelé Aferkiw, qui a donné africanus en latin dont le territoire correspond à la province romaine d'Afrique. Ce nom a donné en arabe إفريقيا ifrīqīyā qui désignait jadis l'actuelle Tunisie et aurait donné la désignation de l'Afrique dans son sens moderne par les nouveaux venus. D'autres théories voudraient que le mot descende du grec aphrike (« sans froid »), du latin aprica (« ensoleillé »), ou d'un autre terme latin africus (ventus) désignant en Campanie, le « vent pluvieux » en provenance de la région de Carthage, puisqu'à l'origine, les Romains nommaient uniquement « Afrique » cette partie nord du continent (voir Afrique (province romaine)).

[modifier] L'Afrique politique

Carte politique de l'Afrique
Agrandir
Carte politique de l'Afrique

Union Africaine

[modifier] Les États

Les frontières des États de ce continent sont en grande partie issues de la colonisation, ce qui explique qu'elles ne prennent que peu en compte les réalités des populations. De même le regroupement des différents pays en sous-régions est utilisé plus dans un souci pratique que par vérité historique.

On distingue généralement l’Afrique du Nord, l’Afrique noire (appelée aussi l’Afrique sub-saharienne) et l'Afrique australe.

[modifier] Afrique du Nord

[modifier] Afrique occidentale ou Afrique de l'Ouest

[modifier] Afrique centrale

[modifier] Afrique orientale

Afrique des reliefs
Agrandir
Afrique des reliefs

[modifier] Afrique australe

[modifier] La quête de l'autonomie politique

[modifier] La colonisation

Voir l’article Colonisation.

Elle s'étend de la Conférence de Berlin (1884-1885) aux indépendances des années 1960 et constitue l'acte fondateur des actuels États africains. La colonisation à façonné l'espace et les orientations économiques des pays. Au départ, les pays colonisateurs n'ont pas l'intention de partager les territoires mais ils veulent uniquement protéger leurs compagnies privées contre les interventions étrangères. De ce fait, les colons partagent l'espace selon : les méridiens, les lattitudes, les cours d'eau et parfois les populations.

Impact économique de la colonisation : l'Europe a exploité l'Afrique en ce qui concerne l'agriculture et surtout les produits de base. De ce fait, elle n'a pu procéder à l'industrialisation et est restée surtout dans le secteur tertiaire. En ce qui concerne les ressources minières, beaucoup ont été extraites même si ses réserves sont encore énormes.

Impact social de la colonisation : la localisation des villes et des capitales sont excentrées. Généralement en bord de mer, ceci pour les échanges commerciaux.

Impact humain de la colonisation : 50 millions d'Africains sont morts. La population n'a pas augmenté durant la colonisation, ceci à cause des mauvais traitements, des maladies, de la violence et des meurtres.

Impact politique de la colonisation : les colons se sont allié avec les minorités et ceci a créé un déséquilibre. Les dominés deviennent dominants et ceci conduit à une envie de vengeance de la part des nouveaux dominés.

Si l'on écarte la brève occupation italienne (d'octobre 1935 à 1941), l'Ethiopie est le seul état africain qui n'ait pas été colonisé par une puissance européenne. Une des raisons : à l'instar de rares pays africains (Égypte, Maroc), l'Ethiopie est un État historiquement constitué (le pays de Kousch décrit dans la bible). Elle ne fut pas "inventée" lors des colonialisations européennes du XIXe siècle. Motif de fierté pour bon nombre d'Africains, l'accueil du siège de l'Union Africaine (Addis-Abeba) depuis 1963, peut en être ainsi expliqué en partie du moins.

[modifier] La traite des noirs

Articles détaillés : Esclavage et Traite des noirs.

La tradition esclavagiste existait en Afrique comme dans d'autres continents depuis des millénaires, puisque les guerres entre les différents royaumes se résolvaient souvent en capture et réduction en esclavage des ennemis tandis que le non paiement de dette était l'autre source traditionnelle de l'esclavage.

On estime que fin XVIIIe et au début du XIXe en Afrique noire, un quart des hommes avaient un statut d'esclave ou de travailleur forcé. Aussi, les colons sont aidés dans cette entreprise par les dirigeants dominants africains.

Historiquement, la premiére grande traite des noirs Africains envoyés hors de leur continent commença aprés le VIIe siècle avec la traite musulmane. Cela a débuté en 652, vingt ans après la mort de Mahomet, lorsque le général arabe Abdallah ben Sayd impose aux Nubiens (les habitants de la vallée supérieure du Nil) la livraison de 360 esclaves par an.

La zone touchée s'étendait des territoires au sud du Sahara comme le Mali à l'Afrique de l'Est en passant par le Soudan en suivant les routes transsahariennes.

Au XIXe siècle se développe aussi la traite maritime. Les esclaves africains, transportés par voie navale de Zanzibar, Lamu et d’autres ports est-africains étaient transportés en Arabie, en Inde et dans d’autres états musulmans en Asie.

Le sort de ces esclaves, razziés par les chefs noirs à la solde des marchands arabes, est dramatique. Après l'éprouvant voyage à travers le désert, les mâles sont systématiquement castrés avant leur mise sur le marché, et cela entraine une tres forte mortalité.

Puis vinrent les Européens qui, à la suite de la colonisation des Amériques, afin de remplacer la main d'œuvre amérindienne décimée, importent des esclaves africains. Sur plus de 400 ans (1500-1888) et de façon progressive, des esclaves sont achetés à différents endroits des côtes africaines : Afrique de l'Ouest, Guinée, Bénin, Nigéria, Sénégal (Yoroubas, Minas, etc) et Sud de l'Afrique : Angola (bantous). A partir de 1800, des mouvements noirs et antisclavagistes se manifestent, et malgré l'abolition de l'esclavage (autour de 1850 en fonction des pays), une traite illégale continue jusqu'au début des années 1900. La traite a engendré le dépeuplement et la désorganisation des régions les plus fragiles :

  • impact démographique : certaines régions refuges (souvent difficiles d'accès) dans les montagnes, marais ou forêts deviennent vite très peuplées tandis que les régions faciles d'accès sont abandonnées en raison des massacres et des razzias.
  • impact culturel : cohabitation au sein d'un même État de peuples dominés et dominants, de victimes de l'esclavage et de maîtres.
  • impact économique : on peut se demander si la main-d'œuvre arrachée au continent a empêché l'Afrique de s'engager sur la voie du développement.

Il faut malheuresement noter que l'esclavage existe toujours dans certaines régions d'Afrique. Ainsi la République Islamique de Mauritanie qui sous les pressions internationale a aboli l'esclavage en 1981, mais les décrets d’application ne furent jamais promulgués et cette pratique est donc toujours légale tandis qu'au Soudan elle est largement tolérée par les autoritées.

[modifier] Les indépendances

Les étapes de la décolonisation de l'Afrique au XXe siècle
Agrandir
Les étapes de la décolonisation de l'Afrique au XXe siècle

[modifier] Le néocolonialisme

Voir l'article Françafrique.

[modifier] La dette africaine

[modifier] La place de l'Afrique dans les institutions internationales

[modifier] Les projets africains

[modifier] Géographie de l'Afrique

Article détaillé : géographie de l'Afrique

[modifier] Histoire de l'Afrique

Article détaillé : Histoire de l'Afrique

[modifier] Cultures et religions d'Afrique

[modifier] Langues

Familles présentes sur le continent:

[modifier] Économie

Pays les moins avancés
Agrandir
Pays les moins avancés

[modifier] Richesses

L'Afrique est riche de gisements de minéraux (métaux), de pierres précieuses, qui ne sont pas toutes aussi exploitées que le pétrole du Moyen-Orient. Les ressources (pétrole, gaz naturel, charbon) sont exploitées par les grandes multi-nationales.

[modifier] Voir aussi

[modifier] Liens internes


Pays d’Afrique
Afrique du Nord
Algérie · Égypte 1 · Libye · Maroc 3 · Mauritanie · Sahara occidental 4 · Soudan · Tunisie Afrique de l'Ouest
Bénin · Burkina · Cap-Vert 2 · Côte d'Ivoire · Gambie · Ghana · Guinée · Guinée-Bissau · Libéria · Mali · Niger · Nigéria · Sénégal · Sierra Leone · Togo
Afrique centrale
Cameroun · République centrafricaine · République du Congo · République démocratique du Congo · Gabon · Guinée équatoriale · São Tomé-et-Príncipe · Tchad Afrique de l'Est
Burundi · Djibouti · Érythrée · Éthiopie · Kenya · Ouganda · Rwanda · Seychelles 2 · Somalie · Tanzanie
Afrique australe
Afrique du Sud · Angola · Botswana · Comores 2 · Lesotho · Madagascar 2 · Malawi · Maurice 2 · Mozambique · Namibie · Swaziland · Zambie · Zimbabwe Autres entités politiques Açores 5 · Ceuta 5 · Îles Éparses 5 · Madère 5 · Mayotte 5 · Melilla 5 · Réunion 5 · Sainte-Hélène 5 · Sahara occidental 4 · Somaliland

1 partiellement africain · 2 pays insulaire · 3 non membre de l’Union africaine · 4 non reconnu par l’ensemble de la communauté internationale mais membre de l’Union africaine · 5 territoire dépendant d’un pays non africain

[modifier] Liens externes

Une catégorie de Wikimedia Commons propose des documents multimédia sur l'Afrique.

[modifier] Livres

  • René Dumont, L'Afrique noire est mal partie, (1962)
  • René Dumont, Pour l'Afrique, j'accuse, (1986)
  • Mongo Beti, Main basse sur le Cameroun. Autopsie d'une décolonisation (1972), réédition chez La Découverte 2003
  • Cathérine Coquery-Vidrovitch, Les Africaines : histoire des femmes d'Afrique noire du XIXe au XXe siècle, Desjonquères 1994
  • John Iliffe, Les Africains : Histoire d'un continent, édition de poche, Flammarion 2002
  • François-Xavier Verschave, Françafrique : Le plus long scandale de la République, Stock 1998
  • François-Xavier Verschave, Noir silence : qui arrêtera la Françafrique ? , les arènes 2000
  • François-Xavier Verschave, Négrophobie, les arènes, 2005
  • Joseph Ki-Zerbo, Histoire de l'Afrique noire, éd. Hatier, 1978
  • Cheikh Anta Diop, Nations nègres et culture, Présence Africaine, 1954
  • Cheikh Anta Diop, L'unité culturelle de l'Afrique noire, Présence Africaine, 1960
  • Cheikh Anta Diop, Les fondements culturels techniques et industriels d'un futur État fédéral d'Afrique noire, Présence Africaine, 1960
  • Cheikh Anta Diop, L'Afrique noire précoloniale, Présence Africaine, 1960
  • Cheikh Anta Diop, Antériorité des civilisations nègres, mythe ou vérité historique ?, Présence Africaine, 1967
  • Cheikh Anta Diop, L'antiquité Africaine par l'image, IFAN-NAE, 1975
  • Cheikh Anta Diop, Parenté génétique de l'égyptien pharaonique et des langues négro-africaines, IFAN-NAE, 1977
  • Cheikh Anta Diop, Civilisation ou Barbarie, Présence Africaine, 1981
  • Cheikh Anta Diop, Nouvelles recherches sur l'égyptien ancien et les langues négro-africaines modernes', Présence Africaine, 1988 Ouvrage posthume
  • Cheikh Anta Diop, Alerte sous les tropiques, Présence Africaine, 1980
  • Théophile Obenga, Les Bantu, langues, peuples, civilisations, Présence Africaine, 1985
  • HISTOIRE GENERALE DE L'AFRIQUE : Comité scientifique international pour la rédaction d'une Histoire générale de l'Afrique, UNESCO. éd. Présence Africaine, EDICEF, UNESCO, 1997
  • Marc Ferro, Histoire des colonisations, des conquêtes aux indépendances (XIIIe-XXe siècle), Paris, Le Seuil, 1994
  • Marc Ferro (directeur), Le livre noir du colonialisme , Paris, Robert Laffont, 2003
  • Georges Balandier, Sociologie actuelle de l'Afrique noire. Dynamique des changements sociaux en Afrique centrale, Paris, PUF, 1984 (1955 pour la première édition)
  • Sylvie Brunel, Asie, Afrique : grenier vides, greniers pleins, Economica, "Économie agricole", 1986
  • Sylvie Brunel, L'Afrique. Un continent en réserve de développement, Éditions Bréal, 2004, ISBN 2-84291-866-5
  • Sylvie Brunel, L'Afrique dans la mondialisation, La documentation photographique, n° 8048, La documentation française, 2005
  • Bernard Nantet. Dictionnaire de l’Afrique. Larousse


Continents et régions du monde

Amérique du Nord

Europe

Eurasie

Asie

Amériques

Eurafrasie

Océanie

Australie

Amérique du Sud

Afrique

Antarctique
anciens supercontinents :
Gondwana • Laurasia • Pangée • Rodinia


Portail de l'Afrique – Accédez aux articles de Wikipédia concernant l’Afrique.