Argentine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
Pour les articles homonymes, voir Argentine (homonymie). 

Image:ltspkr.png República Argentina (es)
République d'Argentine (fr)
Drapeau Blason
(Détails) (Détails)
Devise nationale : En Unión y Libertad
(Espagnol, « Dans l'Union et la Liberté »)
Langue officielle espagnol
Capitale Buenos Aires
34°37' S 58°21' W
Plus grande ville Buenos Aires
Président Néstor Kirchner
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 8e
2 766 8901 km²
1,1%
Population
 - Totale (2006)
 - Densité
Classé 31e
39 921 833 hab.
14 hab./km²
Indépendance
 - Date
De l'Espagne
9 juillet 1816
Gentilé Argentins
Monnaie Peso argentin (ARS)
Fuseau horaire UTC -3
Hymne national Himno Nacional Argentino
Domaine internet .ar
Indicatif
téléphonique
+54
1 L'Argentine revendique aussi 1 000 000 km² en Antarctique, ainsi que les îles Malouines.

L'Argentine est un pays d'Amérique du Sud entouré du Chili, de la Bolivie, du Paraguay, du Brésil et de l'Uruguay, tout en étant bordé à l'est par l'océan Atlantique. Il a acquis son indépendance le 25 mai 1810, indépendance définitivement proclamée le 9 juillet 1816 à San Miguel de Tucumán. La langue nationale est l'espagnol. On y parle aussi d'autres langues, bien qu'elles ne bénéficient pas du statut de langue officielle : l'aymara, le mapudungún...

Sommaire

[modifier] Histoire

Article détaillé : Histoire de l'Argentine

Le pays fut colonisé au XVIe et XVIIe siècles par les Espagnols. Des mouvements d'opposition apparurent déjà en 1810, mais l'indépendance ne fut déclarée qu'en 1816. Une constitution fut proclamée en 1853, après la fin de la dictature de Rosas. Les présidences se succèdent entre 1930 et 1983, sur seize présidents, onze sont des militaires et plusieurs sont "présidents de fait" (par opposition à président élu). Perón parvint au pouvoir après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

De 1976 à 1983, le pays fut gouverné par une junte militaire qui prit fin après l'humiliante défaite face aux Britanniques aux îles Malouines. Depuis lors, plusieurs présidents se sont succédé : Raúl Alfonsín (1983-1989), Carlos Menem (1989-1995 et 1995-1999), Fernando de la Rúa (1999-2001).

En 2001, l'Argentine est en proie à de graves problèmes économiques. Les manifestations de mécontentement, ou casserolades, se succèdent en décembre 2001, suite à l'annonce de nouvelles mesures d’austérité. Les plus démunis en sont réduits à la famine ou au pillage de magasins. La crise provoque une fuite de capitaux qui est jugulée par un gel des dépôts bancaires et des restrictions sur les retraits d'argent imposé par le gouvernement, ce qui provoque la colère des classes moyennes et des manifestations massives. Certains ne reçoivent plus de salaire, la population rencontre des difficultés à s'approvisionner. La répression cause 31 morts, mais le pouvoir est contraint de céder : le ministre des finances est relevé de ses fonctions, le président finit par démissionner. Le gouvernement, le FMI et la dollarisation du peso sont les thèmes les plus critiqués.

Le 6 janvier 2002 le nouveau gouvernement procède à une dévaluation du peso de 28% par rapport au dollar.

[modifier] Politique

Article détaillé : Politique de l'Argentine

L'Argentine est une république parlementaire. Le mandat présidentiel à été ramené de six à quatre ans au cours du premier mandat de Menem. Le président ne peut être réélu qu'une seule fois. Le parlement est composé de deux chambres : le Sénat (72 membres) et la Chambre des députés (257 membres).

Depuis mai 2003, Néstor Kirchner dirige le pays, après avoir remporté les élections (il aurait dû être opposé à Carlos Menem qui, devant des sondages le donnant largement perdant, décide de se retirer entre les deux tours).

Le pays fait partie du Mercosur.

[modifier] Provinces

Article détaillé : Provinces de l'Argentine

Chutes Iguazu
Agrandir
Chutes Iguazu

Le pays est divisé en régions, elles-mêmes composées de provinces, qui sont en fait des États fédérés, dirigées par des gouverneurs élus. En outre, le pays compte un district fédéral. Les 23 provinces sont :

[modifier] Géographie

Parc national Lanín
Agrandir
Parc national Lanín

Article détaillé : Géographie de l'Argentine

On distingue généralement quatre zones :

  • La Pampa au Centre constituée de plaines fertiles.
  • Le Chaco au nord constitué de plaines plus sèches, donc beaucoup moins riches.
  • La Patagonie qui s'étend sur un gros quart sud du pays (28%), jusqu'à la Terre de feu.
  • La région de la Cordillère des Andes à l'ouest et limitrophe au Chili, zone très élevée qui culmine à 6 960 mètres avec le mont Aconcagua.

Parmi les grands fleuves, citons le Paraguay, Bermejo, río Negro, río Colorado, Uruguay, ainsi que le Paraná qui est le plus grand fleuve d'Argentine. Les fleuves Paraná et Uruguay coulent vers l'océan Atlantique et se rejoignent pour former l'estuaire du río de la Plata.

Le climat est généralement tempéré, mais on rencontre toutefois un climat subtropical dans le nord et aride/subantarctique dans l'extrême sud.

Les deux villes les plus importantes sont Buenos Aires à l'est, et Córdoba au centre.

[modifier] Frontières terrestres

[modifier] Économie

Article détaillé : Économie de l'Argentine

L'Argentine dispose de nombreuses richesses naturelles et d'une main-d'œuvre très qualifiée, d'une agriculture orientée vers l'exportation et d'un tissu industriel diversifié.

En 1913, l’Argentine était un des pays les plus riches du monde. Son PIB par habitant était au 9me rang mondial, plus élevé que celui de la France.

Malgré ces atouts, l'Argentine a accumulé à la fin des années 1980 une lourde dette externe (dette qu'elle ne compte rembourser qu'en partie « 10% »), l'inflation atteignait 200% par mois et la production avait considérablement chuté.

Pour lutter contre cette crise économique, le gouvernement de Menem a lancé une politique de libéralisation du commerce, de déréglementation et de privatisation. En 1991, le gouvernement décida d'ancrer le peso argentin au dollar américain et limita par une loi la croissance de la masse monétaire à la croissance de réserves monétaires.

Le peso était lié au dollar. Le PIB a chuté de 11% en 2002 avec la fin de la parité 1 peso = 1 dollar.

En 2003-2005 le PIB repart à 8% de croissance annuelle.

Le 1er février 2006, l'Argentine et le Brésil signent, après presque trois ans de négociations, un accord qui doit permettre de protéger les secteurs de production qui pourraient être trop durement affectés par la compétition du pays voisin. Le Mécanisme d’adaptation compétitive (MAC) permet de fixer des droits de douane sur le produit « trop compétitif » du pays voisin pour trois ans, renouvelable une fois.

[modifier] Démographie

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Agrandir
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Article détaillé : Démographie de l'Argentine

L'Argentine compte près de 40 millions d'habitants, principalement issus des immigrations espagnoles (depuis les débuts de la colonisation au XVIe siècle jusqu'aux années 1950), italienne, britannique, allemande, française et venue d'Europe centrale (à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle), et en moindre mesure d'immigrants venus du Proche-Orient (Syrie et Liban). En effet, les Argentins d'origine italienne ou espagnole représentent plus de 80% de la population nationale.

La population est très inégalement répartie, puisqu'un tiers de la population (environ 13 millions d'habitants) est concentré dans la capitale et l'agglomération de Buenos Aires (appelée aussi Gran Buenos Aires).

Outre la région de la capitale fédérale, la population est concentrée dans d'autres zones urbaines dont les principales sont : Córdoba (centre, 1,6 million d'habitants), Rosario (est, 1,4 million d'habitants), Mendoza (ouest, 1 million d'habitants), San Miguel de Tucumán (nord, près d'1 million d'habitants).

La population indigène ne représente qu'environ 1 million d'habitants dans les provinces de Patagonie au sud et dans les provinces de Jujuy, Chaco, Formosa et Misiones au nord.

[modifier] Culture

Monument du 25 mai 1810, Buenos Aires
Agrandir
Monument du 25 mai 1810, Buenos Aires

Article détaillé : Culture de l'Argentine

Même si l'espagnol est la seule langue officielle, quelques milliers d'indigènes parlent encore des langues amérindiennes : le quechua et l'aymara dans les régions andines du Nord-Ouest, le guarani dans la province de Misiones, le mapuche (mapOUtché) dans la Patagonie.
La forte immigration, dès le XIXe siècle, en provenance du Pays basque français et du Béarn, a introduit l'usage du français en Argentine, ainsi que le port du béret et la pratique de la pelote basque.


La principale religion est le catholicisme (qui est la Religion d'État), mais d'importantes communautés musulmanes, juives et protestantes sont présentes dans le pays. La constitution garantit, en effet, la liberté de culte.

Fleur de ceibo, la fleur nationale de l'Argentine
Agrandir
Fleur de ceibo, la fleur nationale de l'Argentine

[modifier] Symboles nationaux

  • La fleur nationale de l'Argentine est le ceibo, dont le nom scientifique est erythrina crista-galli. Elle fut déclarée comme telle le 23 décembre 1942 par le décret 13 847 du pouvoir exécutif.
  • L'oiseau national est le hornero ou furnarius rufus, sympathique oiseau que l'on retrouve dans toutes les villes argentines et qui y construit de curieux nids.


Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
25 mai Jour de la révolution Día de la revolución 25 mai 1810
20 juin Anniversaire de la mort du créateur du drapeau, général Manuel Belgrano Día de la bandera 20 juin 1820
9 juillet Jour de l'indépendance Día de la independencia 9 juillet 1816

[modifier] Voir aussi

Une catégorie de Wikimedia Commons propose des documents multimédia sur L'Argentine.

[modifier] Articles connexes

[modifier] Liens externes

Le Wiktionnaire possède une entrée pour « Argentine ».


Pays d’Amérique
Amérique du Nord : Canada · États-Unis d'Amérique · Mexique

Amérique centrale : Belize · Costa Rica · Guatemala · Honduras · Panama · Nicaragua · Salvador

Caraïbes : Antigua-et-Barbuda · Bahamas · Barbade · Cuba · République dominicaine · Dominique · Grenade · Haïti · Jamaïque · Saint-Christophe-et-Niévès · Saint-Vincent-et-les Grenadines · Sainte-Lucie · Trinité-et-Tobago

Amérique du Sud : Argentine · Bolivie · Brésil · Chili · Colombie · Équateur · Guyana · Paraguay · Pérou · Suriname · Uruguay · Venezuela

Autres entités politiques : Antilles néerlandaises · Bermudes · Îles Caïmans · Guadeloupe · Guyane · Groenland · Martinique · Montserrat · Porto Rico · Îles Turques et Caïques · Îles Vierges américaines et Îles Vierges britanniques
Portail de l'Argentine – Accédez aux articles de Wikipédia concernant l'Argentine.