Chicago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
Pour les articles homonymes, voir Chicago (homonymie). 

Panorama urbain sur Chicago depuis le lac Michigan.
Agrandir
Panorama urbain sur Chicago depuis le lac Michigan.
Chicago (Illinois)
Drapeau de Chicago, Illinois Armoiries de Chicago, Illinois
Drapeau Armoiries
Pays  États-Unis
État Illinois
Devise : Urbs in Horto (La Ville dans un jardin)
Surnom : Windy City (La Ville aux vents)
Localisation de Chicago
Emplacement de Chicago
Fondation  1673
Comté  Cook
Maire  Richard M. Daley
Superficie  606,1 km²
Population (2005)  2 842 518 habitants
Densité  4 867 hab./km²
Fuseau horaire  Central (UTC – -6/-5)
Latitude  41° 54' 00″ N
Longitude  87° 39' 00″ O
egov.cityofchicago.org

Chicago est une ville des États-Unis, située dans la partie nord des États du Middle-West, à 1 280 kilomètres à l'ouest de New York et à plus de 3 200 kilomètres au nord-est de Los Angeles. C'est la plus grande ville de l'État d'Illinois et le chef-lieu du comté de Cook. Elle se trouve sur la rive sud-ouest du lac Michigan, l'un des cinq lacs intérieurs de l'Amérique du Nord, connus sous l'appellation commune des « Grands Lacs » (Great Lakes). La rivière Chicago traverse la ville.

Chicago est la troisième ville la plus peuplée des États-Unis avec 2 842 000 habitants sur 4 923 km2. Ses habitants s'appellent les Chicagoens. L'agglomération de Chicago-Evanston-Gary compte 9 661 800 habitants, ce qui en fait la quatrième métropole de l'Amérique du Nord (après Mexico, New York et Los Angeles).

C'est son climat autant que son passé politique agité qui ont valu à Chicago le surnom de la « Ville aux vents » (Windy City), non pas tant à cause des vents venant du lac, qui en effet, balayent la ville, mais du fait de son incapacité, malgré les déclarations dithyrambiques des politiciens locaux, d'inaugurer à temps l'Exposition universelle de la célébration du 400e anniversaire de l'arrivée de Christophe Colomb sur le continent. Celle-ci fut inaugurée un an plus tard, en 1893 ! Ce surnom signifiant en fait « qui brasse de l'air », lui fut donné par la presse de New York, et bien que péjoratif, lui est resté. Il correspond aussi à sa situation climatique. La première signification a en effet tendance à s'estomper dans la mémoire collective. Chicago est également surnommée la « Ville aux larges épaules » (City of Big Shoulders) ou encore la « Deuxième Ville » Second City, car elle a été reconstruite en 1871 après un grand incendie et aussi parce qu'elle a longtemps été la deuxième ville la plus peuplée du pays.

Chicago est le deuxième centre industriel des États-Unis, appartenant à la « Ceinture des industries » (Manufacturing belt), mais la ville est aussi l'une des plus importantes places financières mondiales ; c'est ici, par exemple, que l'on fixe les prix du blé et du soja aux États-Unis. Grâce à sa situation exceptionnelle, la ville constitue un centre de communication majeur grâce aux voies terrestres mais aussi par son aéroport international. Elle a acquis une grande renommée culturelle grâce à son architecture de gratte-ciel et attire des millions de visiteurs chaque année. Elle compte en outre plusieurs établissements d'enseignement supérieur, des musées, des théâtres et un orchestre symphonique.

Chicago a presque définitivement fait oublier sa mauvaise réputation, héritée de la période agitée des années 1930, quand les activités d'Al Capone et de la pègre l'avaient fait surnommer la « Capitale du crime ». DAns le classement des villes les moins sûres des États-Unis, elle ne se classe qu'en 17e position, loin derrière Washington (1ère) et Los Angeles. Elle apparaîtrait presque comme une petite ville de province, étonnamment calme. Chicago est une ville agréable, propre, très vivante, avec de larges avenues bordées d'espaces verts.

L'un des symboles de la ville est le bœuf, car Chicago a longtemps abrité de gigantesques abattoirs, auxquels elle doit une grande partie de sa fortune et de sa réputation. C'est pour cela que la célèbre équipe de basket, qui évolue dans le championnat NBA, dont fit partie Michael Jordan, s'appelle les « Bulls ». Ils y ont fonctionné entre 1865 et 1971, date à laquelle ils ont été transférés à Kansas City.

Sommaire

[modifier] Histoire

Avant l'arrivée des premiers Européens, la région de Chicago était occupée par les Indiens Potawatomis, qui prirent la place des Miami et des Sauk et Fox vers le milieu du XVIIIe siècle. Le nom de la ville proviendrait du mot indien Checagou ou Checaguar qui signifie oignon sauvage (Allium tricoccum), marécage ou encore sconse, ce qui en dit long sur l'odeur pestilentielle qui y régnait autrefois.

Cet ancien point de passage et de liaison des Indiens, des explorateurs et des missionnaires, entre le Canada et le bassin du Mississippi, devient poste permanent de traite de fourrures. C'est le coureur des bois Louis Jolliet et le jésuite Marquette qui, en 1673, revenant d'une expédition dans le Mississippi, parviennent au site actuel de Chicago. Situé au milieu de vastes plaines recouvertes d'herbes hautes et denses, ils l'appellent « Prairies ».

Chicago et le lac Michigan vers 1735  Partie occidentale de la Nouvelle France ou du Canada par Mr. Bellin", par Bellin, Jacques Nicolas, 1703-1772  (Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C.
Agrandir
Chicago et le lac Michigan vers 1735
Partie occidentale de la Nouvelle France ou du Canada par Mr. Bellin", par Bellin, Jacques Nicolas, 1703-1772
(Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C.

Neuf ans plus tard, Cavelier de La Salle, autre explorateur français, prend possession des lieux, au nom du roi de France. Ces lieux couvraient tout le Mississippi jusqu'aux montagnes Rocheuses. Il nomme ce nouveau territoire Louisiane.

Le premier immigré fut Jean Baptiste Pointe du Sable, un métis franco-Haïtien, qui s'installa sur le bord de la rivière Chicago vers 1779 et qui épousa une jeune Potawatomi. Il construisit un premier poste de traite qui connut un important développement et qui fut vendu par la suite à John Kinzie. En 1795, par le traité de Greenville et sous la contrainte du colonel Anthony Wayne, les Indiens durent céder la région au tout nouveau gouvernement américain. En 1803, un premier fort militaire, le Fort Dearborn, est bâti qui fut utilisé jusqu'en 1837. Pendant la guerre de 1812, ses occupants furent massacrés par les Potawatomis et il fallut reconstruire le fort en 1816. Deux ans plus tard naissait l'état d'Illinois.

Le 12 août 1833, la municipalité de Chicago se constitua avec une population de 350 âmes, sur les terres cédées par le chef amérindien Black Hawk. Ce noyau urbain était délimité par les rues de Kinzie, Des Plaines, Madison et State, qui englobaient une superficie d'environ un kilomètre carré. Elle reçut une charte par l'État d'Illinois le 4 mars 1837. L'ouverture du canal Illinois-Michigan en 1848 permit aux bateaux circulant sur les Grands Lacs de rejoindre le Mississippi en passant par Chicago : la ville connut dès lors une forte croissance démographique et économique et devint le débouché des Grandes Plaines céréalières. La même année, le chemin de fer arrive dans la ville (Galena & Chicago Union Railroad). En 1860, onze lignes ont Chicago pour terminus et vingt autres y font un arrêt[1]. La situation de carrefour est également un avantage pour les sociétés de vente au détail qui s'y implantent (Montgomery Ward et Sears, Roebuck and Company). La fondation de la Bourse de commerce de Chicago s'inscrit dans ce développement économique considérable.

L'Exposition universelle de 1893
Agrandir
L'Exposition universelle de 1893
la rue State vers 1907
Agrandir
la rue State vers 1907
Photographie du bâtiment Carson Pirie Scott & Co en 1900
Agrandir
Photographie du bâtiment Carson Pirie Scott & Co en 1900

Pourtant, les contraintes naturelles du site posèrent rapidement des problèmes d'aménagement. Chicago a souffert d'un environnement marécageux qui rendait très difficile l'installation de routes et d'égouts. La boue envahissait les rues de la ville au printemps et l'image de Chicago était celle d'un endroit crasseux. Les autorités engagèrent des travaux importants afin de surélever les infrastructures et d'implanter un réseau d'évacuation des eaux usées dans les années 1850. Après l'épidémie de choléra et de typhoïde générée par la forte montée des eaux en 1885, on décida de détourner la rivière pour préserver l'eau potable du lac, en creusant un canal qui s'ouvre sur le Mississipi. Ainsi la rivière Chicago ne se déverse plus dans le lac Michigan, mais vers le golfe du Mexique.

En octobre 1871, 10 kilomètres carrés de la ville furent réduits en cendres par le grand incendie de Chicago (Great Chicago Fire). Le bilan fut dramatique puisque 300 personnes trouvèrent la mort et 18 000 bâtiments furent détruits, jetant à la rue environ 100 000 personnes. Le feu se propagea facilement car un grand nombre d'infrastructures et d'habitations étaient construites en bois.

L'incendie permit aux urbanistes de penser à une reconstruction de la ville selon des critères modernes. Quelques années plus tard fleurit l'école d'architecture de Chicago, qui eut un rayonnement international. La ville devient le laboratoire d'expériences architecturales : en 1885, le premier gratte-ciel au monde y est construit (Home Insurance Building) en utilisant une armature d'acier. En 1909 fut décidé le plan d'urbanisme de Daniel Burnham qui faisait la part belle aux parcs situés sur le littoral.

Malgré le grand incendie, l'exposition universelle attira 26 millions de visiteurs en 1893. Marques de la grandeur de l'événement, certaines des constructions alors érigées font depuis partie du patrimoine urbanistique de Chicago : le Musée de la Science et de l'Industrie et le célèbre métro aérien, qui entoure toujours un quartier de la ville baptisé la Loop (Boucle). Tout cela ne doit pas faire oublier la crise sociale que traverse la ville à la fin du XIXe siècle et qui se manifeste par des manifestations et des émeutes. La plus célèbre demeure celle de la place Haymarket le 4 mai 1886 au cours de laquelle sept policiers meurent sous l'effet d'une bombe. La grève des 3 000 ouvriers de la Pullman Palace Car Company secoua la ville au mois de mai 1894. Les problèmes de racisme s'ajoutent aux difficultés sociales : depuis les années 1870, les Afro-américains du sud du pays émigrent dans la Ceinture des industries afin de trouver un emploi. Ils se retrouvent relégués dans les ghettos du coté sud de la ville. Les émeutes raciales de 1919 font 38 morts et nécessitent l'intervention de l'armée pour rétablir l'ordre.

Pendant la Prohibition, Chicago devint la capitale du crime organisé autour des figures de Frank Nitti, George "Bugs" Moran et Al Capone. Le 14 février 1929, une fusillade entre les deux principaux gangs fait sept morts. Les Incorruptibles (Untouchables) est le surnom qui fut donné par la presse américaine à un groupe d'agents du trésor américain (dont le plus célèbre est Eliot Ness) qui lutta pour faire respecter la prohibition. Al Capone finit par être arrêté et emprisonné sur l'île d'Alcatraz, près de San Francisco.

En 1955, Richard J. Daley, un démocrate, est élu au poste de maire qu'il conservera pendant 21 ans, jusqu'à son décès en 1976. Le visage de la ville se transforma sous son mandat : le réseau des autoroutes se développa, la Loop fut rénovée, l'aéroport international O'Hare et la Sears Tower furent construits. Mais son mandat fut aussi marqué par de graves émeutes après la mort de Martin Luther King qui firent sept morts.

Centre de Chicago, le jour de la saint Patrick, la rivière teinte en vert
Agrandir
Centre de Chicago, le jour de la saint Patrick, la rivière teinte en vert

À la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle, un grand nombre de nouveaux buildings sortent de terre, manifestant ainsi la prospérité économique de Chicago. La superficie des espaces verts est étendue et le centre de la ville est rendu plus sûr la nuit. Le dernier projet en date est la Trump Tower.

[modifier] Géographie

Image satellite
Agrandir
Image satellite

Fondée sur le rivage sud-ouest du lac Michigan, le site de Chicago a longtemps été une plaine marécageuse drainée par la rivière Chicago et la rivière Calumet, toutes deux reliées au fleuve Mississippi et à l'Illinois. Au cours des XIXe siècle XXe siècle siècles, la ville s'est développée vers l'ouest et sur les rives du lac pour atteindre une longueur d'environ 40 kilomètres sur une largeur de 25 kilomètres.

Climat de Chicago
mois : J F M A M J Jt A S O N D
Températures (en °C) - 5,7 - 3,2 3,3 9,5 15,4 20,9 23,6 22,7 18,6 11,9 4,9 - 2,5
Précipitations (en mm) 43 37 72 99 83 90 105 111 94 64 74 78

Température moyenne annuelle : 10°C

Précipitations moyennes annuelles : 942 mm

[modifier] Communautés et quartiers de Chicago

La ville de Chicago est constituée de 50 arrondissements (wards) qui elise chacun un membre (alderman ou alderwoman) au conseil de la ville.

Longtemps terre d'immigration, Chicago compte parmi ses habitants de nombreuses communautés d'origine étrangère, irlandaise, italienne, juive, polonaise—Chicago est la plus grande ville polonaise en dehors de la Pologne—qui affichent une volonté d'intégration, même si chacune reste attachée au quartier de sa communauté, vivant exemple de ce « creuset démographique » (melting pot) qui, plus que dans toute autre ville américaine, aura réussi à donner à la ville son caractère cosmopolite.

Chicago possède 77 zones communautaires (community areas), souvent des quartiers « ethniques », dont les plus connus sont situés près de la Loop :

  • Ville grecque (Greektown),
  • Petite Italie (Little Italy),
  • Ville chinoise (Chinatown),
  • Petit Saigon (Little Saigon) et
  • Village ukrainien (Ukrainian Village)

ainsi que des quartiers allemands, polonais, afro-américains et hispano-américains, qui n'en sont pas très éloignés.

[modifier] Le centre de Chicago—Le Loop

Plan du centre ville (downtown) de Chicago
Agrandir
Plan du centre ville (downtown) de Chicago
La Loop
Agrandir
La Loop
Le centre de Chicago en 2006
Agrandir
Le centre de Chicago en 2006

Le centre de Chicago, le (Loop), qui s'étale entre les rives du Lac Michigan et celles de la rivière Chicago, présente la particularité de posséder un réseau de rues qui s'enchevêtrent sur un triple niveau (voir le plan ci-contre), dont quelques-unes sont réservées aux piétons et aux bicyclettes. Il est relativement facile de se repérer dans Chicago, étant donné que les rues sont construites suivant un schéma rectangulaire avec le Loop du centre ville au milieu. Le Loop (c'est-à-dire la Boucle) doit son nom au métro surélevé qui tourne en boucle tout autour du centre de Chicago.

[modifier] Chinatown

Le quartier chinois —connu comme la Ville chinoise— est, comme dans beaucoup de villes américaines, très caractéristique, avec son hôtel de ville chinois, son temple chinois et le Musée Ling Long, abrite les descendants des premiers immigrants chinois arrivés dans la ville vers 1870, longtemps après les premiers peuplements de la Californie, de l'Oregon et de Washington, et ceux de la seconde vague d'immigration, qui vinrent s'établir dans les années cinquante et soixante, après la victoire de la révolution communiste de Mao Zedong en Chine. Site internet de la Ville chinoise de Chicago

tata

Voir l’article Architecture à Chicago.
Magnificent Mile, Chicago
Agrandir
Magnificent Mile, Chicago
Chicago pendant la Série mondiale de base-ball en 2005, gagné par l'équipe locale
Agrandir
Chicago pendant la Série mondiale de base-ball en 2005, gagné par l'équipe locale
  • la rue State : l'une des rues importantes de la ville, c'est où se trouve le Theatre Chicago et quelques studios de télévision, et des grands magasins.
  • la Sears Tower : la plus grande tour des États-Unis, à 442 mètres.
  • la rue La Salle : l'artère financière où sont situées les deux grandes bourses, la Bourse de commerce de Chicago et la Bourse marchantiale de Chicago.
  • la Côte d'or, le quartier des immeubles de luxe, souvent des gratte-ciel.
  • le Parc Lincoln, le quartier chic résidentiel de Chicago, qui entoure le parc nommé pour le président pendant la Guerre civile.
  • le Parc Grant : jardins créés en 1835 et aménagés en 1893 pour accueillir l'exposition universelle. En 1901, les frères Olmsted veulent imiter les jardins de Versailles. On y trouve des institutions culturelles (dont la plus célèbre est l'Institut de l'Art à Chicago) et des monuments (comme la fontaine Buckingham, 1927). Les Chicagoens s'y rassemblent pour les festivals de musique en été. En 2004, le Parc du millénaire a ouvert ses portes au public en proposant des œuvres monumentales contemporaines.
  • l'avenue du Michigan, les Champs-Élysées de Chicago, surnommé la Magnificent Mile.
  • le Fordham Spire, un gratte-ciel proposé, d'un hauteur de 610 mètres.

Quatre autoroutes interétatiques convergent vers le centre pour faciliter les trajets à travers la ville. L'autoroute John F. Kennedy va vers le nord-ouest vers l'aéroport international O'Hare où il joint l'autoroute des Trois États, la principale autoroute nord-sud. L'autoroute Dwight D. Eisenhower et la Adlai E. Stevenson mènent vers les banlieues ouest et sud-ouest où elles sont aussi reliées à la Trois États. La Dan Ryan, une extension de la Kennedy, va plein sud.

[modifier] Démographie

  • 1837 : 4 170 habitants
  • 1850 : 30 000
  • 1857 : 90 000
  • 1860 : 110 000
  • 1870 : 300 000
  • 1880 : 500 000
  • 1890 : 1,1 million
  • 1900 : 1,7 million
  • 1920 : 2,7 millions
  • 1950 : 3,6 millions
  • 1980 : 3 millions
  • 1990 : 2,7 millions
  • 2000 : 2,89 millions
  • 2004 : 2,86 millions
  • 2005 : 2,84 millions

[modifier] Économie

Bourse de commerce de Chicago
Agrandir
Bourse de commerce de Chicago

Chicago a toujours été un centre important pour le commerce américain. Aujourd'hui, la ville occupe la deuxième place boursière, avec la plus grande bourse du monde, et a le deuxième plus grand centre ville après New York. Le poids économique de l'agglomération de Chicago est considérable : en 2002, le PNB de la métropole était de 349 milliards de dollars[2].

[modifier] Essor céréalier et comme centre de transport au XIXe

Avant 1833, l'activité principale de la région était le commerce des fourrures. Puis l'explosion économique attira les spéculateurs et les entrepreneurs. Le port sur le lac Michigan se développa rapidement et avec lui la construction navale.

Chicago a profité depuis le XIXe siècle du débouché de la région agricole des Grandes Plaines. Dans les années 1840, Chicago devient le plus grand port céréalier du monde. Les industries agro-alimentaires, de transformation de la viande de porc et de bœuf se multiplièrent à partir du milieu du XIXe siècle, notamment sous l'impulsion de Gustavus F. Swift et Philip Armour. Ainsi, c'est en 1865 que sont fondés les Union Stock Yards qui firent de Chicago un grand centre de traitement du bétail.

Au milieu du XIXe siècle, la ville devient un nœud ferroviaire très important d'où part la fameuse ligne Union Pacific, vers San Francisco, qui sera terminée en 1869. C'est à Chicago que se rencontrent les lignes ferroviaires de l'Amtrak desservant l'Est et l'Ouest des États-Unis

[modifier] Développement industriel, technologique et financier

Chicago est toujours l'un des premiers marchés de céréales du monde. Le puissant secteur agroalimentaire assure une grande partie de l'emploi industriel de l'agglomération.

De grandes sociétés américaines se sont implantées à Chicago : Sears and Roebuck, Amoco, Sara Lee, et Walgreens. Boeing y a transféré également son siège social auparavant situé à Seattle. McDonald's a son siège social à Oak Brook, dans la banlieue chicagoenne.

Centre de ravitaillement des troupes pendant la guerre de Sécession, l'industrie de l'armement prospéra aussi au siècle suivant. Dans le cadre du projet Manhattan le 2 décembre 1942 a lieu à l'université de Chicago la première réaction nucléaire contrôlée.

Le développement industriel et urbain du XXe siècle poussa la municipalité à pomper l'eau du Lac Michigan de plus en plus loin.

Le secteur industriel a récemment bénéficié d'une étroite alliance entre les universités, les laboratoires et les entreprises. Cela concerne avant tout le domaine de la haute technologie : l'informatique et l'électronique avec les logiciels Spyglass, l'entreprise Motorola et la US Robotics Corporation. Cela n'empêche pas la région de continuer les productions lourdes telles que l'acier, malgré la forte concurrence étrangère.

L'importance de la métropole lui confère bien sûr des fonctions tertiaires de premier ordre. Chicago est un important centre financier, qui fut le premier à lancer le marché des contrats dérivés, suite aux travaux des économistes de l'école de Chicago sur l'analyse quantitative financière dans les années 1950–1970. Il abrite désormais la première bourse du monde en volume d'opérations traitées, du fait de la fusion de la Bourse de commerce de Chicago et la Bourse marchantiale de Chicago.

Chicago est enfin un centre touristique dynamique, et une ville universitaire réputée. En 1996, elle a attiré plus de 26 millions de visiteurs dont 1,2 million étaient étrangers à l'Amérique du Nord. De nombreux congrès et réunions s'y déroulent chaque année.

[modifier] Culture

Plusieurs institutions font de Chicago une véritable métropole culturelle :

  • L'Orchestre symphonique de Chicago, l'un des meilleurs des États-Unis et du monde, fondé en 1891.
  • La Bibliothèque publique de Chicago est une institution créée en 1897 et qui dispose de 79 bibliothèques dans toute la ville.
  • Le Ballet Joffrey de Chicago
  • Près de 200 théâtres : le principal est le Théâtre de l'Auditoire, construit en 1889, avec plus de 4000 places, mais il y a aussi le Théâtre Goodman et le Théâtre Mayfair, parmi des autres
  • La Second City est un cabaret de comédie improvisée qui lança des artistes comme Bill Murray, Michael Myers et John Candy.

[modifier] Musées

Agrandir

Chicago propose 46 musées tous différents ; on citera les principaux :

  • L'Institut de l'Art à Chicago : l'un des plus grands musées d'art aux Etats-Unis. Renommé pour sa collection de peintures impressionnistes et d'art americain, le musée a trouvé de généreux mécènes dans les milieux aisés de Chicago. Ses collections représentent 5 000 ans d'histoire de l'art dans le monde.
  • Centre culturel de Chicago : à quelques blocs au nord de l'Institut, construit en 1897, il était à cette époque, la première bibliothèque de la ville.
  • Muséum Field d'histoire naturelle, abrite le plus grand squelette de Tyrannosaurus rex.
  • Musée d'art contemporain de Chicago
  • Institut oriental de Chicago, fait partie de l'université de Chicago
  • Aquarium Shedd
  • Musée de la science et de l'industrie de Chicago,
  • Planétarium Adler
  • Musée des communications aériennes

[modifier] Musique

Chicago est réputée pour être le foyer de plusieurs styles musicaux :

[modifier] Cinéma

La célèbre enseigne du théatre Chicago
Agrandir
La célèbre enseigne du théatre Chicago

Les films ayant pour cadre Chicago :

[modifier] Télévision

[modifier] Éducation

Université de Chicago
Agrandir
Université de Chicago
Université de Chicago
Agrandir
Université de Chicago

La ville de Chicago compte pas moins de 96 universités. Parmi les grands établissements figurent l'Université de Chicago (privée), l'Université Northwestern (privée, à Evanston), l'Institut de la Technologie d'Illinois (privée) et l'Université d'Illinois à Chicago communément nommée UIC (publique), l'Université DePaul (privée).

[modifier] Presse

La Tribune Tower, architecture néogothique
Agrandir
La Tribune Tower, architecture néogothique

Chicago est le deuxième foyer américain pour l'édition derrière New York. Les principaux titres de la presse sont :

    • Le Chicago Tribune, quotidien généraliste diffusé à 680 000 exemplaires. Fondé le 10 juin 1847, le titre est aujourd'hui conservateur ; il est vu comme l'un des meilleurs journaux des États-Unis. Il a été l'un des premiers quotidiens américains à soutenir la candidature d'Abraham Lincoln à la présidence des États-Unis et à revendiquer la suppression de l'esclavage. Il appartient au puissant groupe de médias Tribune Corporation.
    • Le Chicago Sun-Times
    • New City
    • Windy City Times
    • Where Chicago
    • Chicago Magazine
    • Daily Southtown
    • The Reader

[modifier] Jumelages

Les villes jumelées avec Chicago sont les suivantes :

[modifier] Sports

Chicago possède deux équipes professionnelles de base-ball, les Cubs et les White Sox, un club de football américain, les Bears, une équipe de hockey sur glace, les Blackhawks, et la fameuse équipe de basket-ball, les Bulls.

Equipe Ligue Stade Création Titres
Chicago Cubs MLB (base-ball) Wrigley Field 1870 2
Chicago White Sox MLB (base-ball) U.S. Cellular Field 1900 3
Chicago Bulls NBA (basket-ball) United Center 1966 6
Chicago Bears NFL (football américain) Soldier Field 1919 1
Chicago Fire MLS (football) Toyota Park 1998 1
Chicago Blackhawks LNH (hockey sur glace) United Center 1926 3

Chicago est ville candidate à l'organisation des Jeux Olympiques d'été de 2016.

[modifier] Personnalités de Chicago

[modifier] Personnalités célèbres nées à Chicago

Chicago est le lieu de naissance de :

Panorama sur le centre-ville

[modifier] Archevêché catholique

  • Archidiocèse de Chicago
  • Cathédrale du Saint-Nom de Chicago

[modifier] Voir aussi

Wikimedia Commons propose des documents multimédia sur Chicago.

[modifier] Bibliographie

  • Jean-Michel Chapoulie, La Tradition sociologique de Chicago, 1892-1961, Paris, Le Seuil, 2001
  • Claude Massu, L'architecture de l'école de Chicago, Dunod, Paris, 1993
  • Claude Massu, Chicago : de la modernité en architecture, Editions Parenthèses, Marseille, 1997

[modifier] Liens internes

Chicago est le titre de:

  • Chicago, une pièce de théâtre de Maurine Dallas Watkins de 1926
  • Chicago, un film de 1927, d'après la pièce de théâtre
  • Chicago, une comédie musicale de 1975, d'après la pièce de théâtre
  • Chicago, un film de 2002, d'après la comédie musicale

Mais aussi :

[modifier] Liens externes

Portail des États-Unis d'Amérique – Accédez aux articles de Wikipédia concernant les États-Unis.