Coupe du monde de rugby à XV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
 Coupe Webb Ellis
Agrandir
Coupe Webb Ellis

La Coupe du monde de rugby à XV est la plus importante des compétitions internationales de rugby à XV. Elle est organisée par l’International Rugby Board (IRB) et met aux prises des sélections nationales de rugby à XV. Cette compétition s’est déroulée pour la première fois en 1987, à la fois en Nouvelle-Zélande et en Australie. Elle est disputée tous les quatre ans.

Le trophée récompensant le vainqueur de cette compétition est appelé William Webb Ellis Trophy, en hommage à William Webb Ellis qui aurait inventé le rugby en 1823. En réalité, les origines du rugby sont beaucoup plus anciennes[1].

Le titre de champion du monde de rugby à XV est détenu actuellement par l’équipe d’Angleterre, il sera remis en jeu lors de la Coupe du monde de rugby à XV 2007 qui sera organisée par la France.

Sommaire

[modifier] Historique

Dès 1947, Alfred Eluère, alors président de la Fédération française de rugby (FFR), émet l'idée d'une grande compétition regroupant les équipes des hémisphères Nord et Sud. Cette idée est rejetée par l’IRB qui la juge farfelue[2]. Elle est reprise à la fin des années 1970 par un autre président de la FFR, Albert Ferrasse, mais elle n'est toujours pas suivie. L’IRB repousse l’idée d’organiser une coupe du monde en 1983, essentiellement pour éviter que cette compétition devienne une opération commerciale. L'Australie fait une proposition d'organisation en juin 1983, suivie quelques mois plus tard par la Nouvelle-Zélande en mars 1984. À la suite de ces deux propositions, l'IRB demande qu'une étude de faisabilité soit faite. Cette étude débute le 1er décembre 1984[3].

L’opposition à la création de la coupe du monde venait des fédérations de rugby britanniques qui craignent qu’elle mène à la fin de l’amateurisme[4]. L'organisation d'une coupe du monde peut conduire en effet à une plus grande popularité du rugby, à plus d'échanges avec les nations de l'hémisphère Sud, à l'attraction de nombreux sponsors et donc de moyens financiers beaucoup plus importants. Les craintes des fédérations britanniques se sont d'ailleurs avérées justifiées puisque le rugby à XV est devenu un sport professionnel en 1995[5].

En mars 1985, à Paris, l’IRB décide que le premier tournoi sera organisé conjointement par l’Australie et la Nouvelle-Zélande, durant les mois de mai et de juin 1987. L'organisation est partagée entre les deux pays car d'une part la Nouvelle-Zélande n'a pas les infrastructures suffisantes pour organiser seule la compétition, et d'autre part cette alliance est nécessaire pour que le projet soit approuvé. Le vote décisif en faveur de l’organisation de la coupe du monde de rugby est fourni par l’Afrique du Sud, bien que ce pays n’est pas en mesure de participer, compte tenu de la politique d’apartheid qu’il pratique à cette époque.

La première édition de la coupe du monde est remportée par l’équipe de Nouvelle-Zélande en 1987. Avec des succès en 1991 et 1999, l’équipe d’Australie possède le record de trophées remportés. L’équipe d’Afrique du Sud participe pour la première fois en 1995 et remporte la coupe du monde lors de sa première participation. L’équipe d’Angleterre détient actuellement le trophée grâce à sa victoire obtenue en 2003.

[modifier] Organisation

 Sites de la coupe du monde 2007
Agrandir
Sites de la coupe du monde 2007

La coupe du monde de rugby à XV est organisée tous les quatre ans depuis 1987. Le choix d'une année de départ impaire permet de ne pas être en concurence avec la coupe du monde de football ou les jeux Olympiques qui se déroulent les années paires.

La Rugby World Cup Limited (RWC Ld) supervise l'organisation de la coupe du monde sous tous les aspects : sportif, réglementaire, commercial et financier. Elle est dirigée par cinq directeurs, élus par le Conseil de l'IRB.

Le choix du pays organisateur est fait par un vote secret des membres de l'IRB. Le pays hôte de la compétition finale est choisi cinq à six ans avant le déroulement du tournoi final.

Depuis sa création, toutes les éditions se sont déroulées dans des pays où le rugby à XV est un sport populaire, largement pratiqué. Ce sera à nouveau le cas lors de l’édition 2011 qui se déroulera en Nouvelle-Zélande.

La coupe du monde a été organisée successivement par la Nouvelle-Zélande et l'Australie (1987), l'Angleterre (1991), l'Afrique du Sud (1995), le Pays de Galles (1999) et l'Australie (2003).

La France est le pays organisateur de l’édition 2007 qui se tiendra du 7 septembre au 20 octobre. La grande majorité des rencontres seront disputées en France, à l’exception de quatre matchs qui auront lieu au Millennium Stadium de Cardiff (Pays de Galles) et deux à Murrayfield (Écosse)[6].

La Nouvelle-Zélande est retenue pour organiser l'édition de 2011 de préférence à l'Afrique du Sud (éliminée au premier tour du vote) et au Japon (éliminé au second tour). La fédération d'Argentine donne le vote décisif qui permet à la Nouvelle-Zélande d'être organisatrice de l'édition 2011. Le manque de transparence de la procédure de vote a été critiqué à cette occasion mais la fédération néo-zélandaise nie que des arrangements ait eu lieu afin d'obtenir le soutien de l'Argentine[7]. Le Japon est candidat pour organiser l'édition de 2015[8].

[modifier] Déroulement de la compétition

Voir l’article coupe du monde de rugby à XV 2007.
 Match d’ouverture de l’édition 2003 à Sydney.
Agrandir
Match d’ouverture de l’édition 2003 à Sydney.

Depuis l’édition de 1991, cette compétition se déroule en deux phases : une phase de qualification et un tournoi final. Lors de l’édition de 1987, les seize équipes qualifiées ont été choisies par l’IRB et par invitation.



[modifier] Phase de qualification

Le nombre places disputées pendant l'épreuve préliminaire de qualification est égal à 8 pour l'édition 1991, 7 en 1995, 16 en 1999, 12 en 2003 et 2007.

Les huit équipes qui ont disputé les quarts de finale de l’édition antérieure sont qualifiées automatiquement pour la phase finale, exception faite de l'édition 1999 pendant laquelle la qualification automatique est limitée aux trois équipes les mieux classées de 1995 et à celle du pays hôte.

Les autres places sont disputées lors de tournois de qualifications. Pour l'édition 2007, trois places sont attribuées aux Amériques, une à l’Asie, une à l’Afrique, trois à l’Europe et deux à l’Océanie. Les deux dernières places sont attribuées par repêchage, entre les équipes les mieux placées mais non retenues d’une part en Europe et en Afrique, et d’autre part en Asie et en Océanie.

Lors de l'édition 2003 l'attribution des places en phase de qualification est similaire mais l'Europe et les Amériques ont respectivement quatre places et deux places.

[modifier] Tournoi final

Pendant le tournoi final, les sélections nationales sont groupées en quatre poules de quatre (1987 à 1995) ou cinq (2003 et 2007), à l'exception de l'édition de 1999 qui comprenait cinq poules de quatre équipes.

Chaque équipe affronte une fois chacun des adversaires de sa poule, les deux équipes les mieux placées sont qualifiées pour disputer les quarts de finale. La suite de la compétition se déroule ensuite par élimination directe à chaque tour. La finale met aux prises les vainqueurs des demi-finales, une "petite finale" est disputée par les équipes qui ont perdu en demi-finale afin de désigner les équipes classées 3e et 4e de la compétition.

L'édition 1999 a eu une organisation particulière, les cinq équipes classées en tête de leur poule étaient qualifiées pour disputer les quarts de finale avec trois autres équipes issues de matchs de barrage entre les six équipes non qualifiées automatiquement et qui ont totalisé le plus grand nombre de points dans les classements par poules.

[modifier] Résultats

[modifier] Participation

Pour la première édition, en 1987, 16 sélections nationales participent à la compétition. Elles représentaient en majorité des membres de l’IRB. Par la suite, le nombre de participants augmente rapidement pour atteindre le nombre de 99 pour l’édition 2007.

Édition 1987 1991 1995 1999 2003 2007
Participants 16 40 53 68 88 99

En 1991, huit sélections sont qualifiées automatiquement, huit autres sont qualifiées à l’issue d’une phase qualificative impliquant 32 sélections nationales.

En 1995, 45 nations ont participé à la phase qualificative, portant le total à 53 participants.

En 1999, seules les trois meilleures sélections de l’édition précédente sont qualifiées automatiquement. Des repêchages sont aussi introduits lors des épreuves de qualification.

Pour l’édition 2003, un nouveau changement dans le règlement est introduit : qualifications automatiques des huit sélections ayant participé aux quarts de finale de l’édition 1999 et de douze sélections issues d’une phase de qualification mettant aux prises 80 sélections nationales.

La formule est reconduite pour l’édition 2007, 91 sélections participent à la phase qualificative, ce qui donne un total de 99 sélections participantes.

[modifier] Pays représentés dans le tournoi final


Le règlement de qualification de la coupe du monde assure que tous les continents sont représentés dans le tournoi final, cependant le bilan fait apparaître clairement que ce tournoi est jusqu'ici dominé par l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, l'Angleterre et la France; ce sont en effet les seules équipes qui sont parvenues en finale. Deux autres équipes ont atteint le stade des demi-finales : le Pays de Galles en 1987 et l'Ècosse en 1991. Les résultats des compétitions actuelles montrent que l'Irlande (co-vainqueur du tournoi des six nations 2006) et l'Argentine (vainqueur de l'Angleterre à Twickenham en 2006) pourraient aussi jouer les premiers rôles en 2007.

[modifier] Palmarès

Édition Organisateur Vainqueur Finaliste Score Lieu
1987  Nouvelle-Zélande &  Australie Nouvelle-Zélande France France 29 - 9 20 juin à Auckland
1991  Angleterre[9] Australie Angleterre 12 - 6 2 novembre à Twickenham
1995  Afrique du Sud  Afrique du Sud Nouvelle-Zélande 15 - 12 24 juin à Johannesburg
1999  Pays de Galles[10] Australie France France 35 - 12 6 novembre à Cardiff
2003  Australie Angleterre Australie 20 - 17 22 novembre à Sydney
2007 (petit drapeau) France[11] 20 octobre au Stade de France, St-Denis
2011  Nouvelle-Zélande

[modifier] Bilan par sélection

Sélection 1987 1991 1995 1999 2003
Australie 4e 1er 1/4 f. 1er 2e
Nouvelle-Zélande 1er 3e 2e 4e 3e
Angleterre 1/4 f. 2e 4e 1/4 f. 1er
 Afrique du Sud[12] - - 1er 3e 1/4 f.
France France 2e 1/4 f. 3e 2e 4e
Pays de Galles 3e 1er tour 1er tour 1/4 f. 1/4 f
Écosse 1/4 f. 4e 1/4 f. 1/4 f. 1/4 f.
Irlande 1/4 f. 1/4 f. 1/4 f. 1/8 f. 1/4 f.
Samoa - 1/4 f. 1/4 f. 1/8 f. 1er tour
Fidji 1/4 f. 1er tour - 1/8 f. 1er tour
Canada 1er tour 1/4 f. 1er tour 1er tour 1er tour
Argentine 1er tour 1er tour 1er tour 1/4 f. 1er tour
Italie 1er tour 1er tour 1er tour 1er tour 1er tour
Japon 1er tour 1er tour 1er tour 1er tour 1er tour
Roumanie 1er tour 1er tour 1er tour 1er tour 1er tour
États-Unis 1er tour 1er tour - 1er tour 1er tour
Tonga 1er tour - 1er tour 1er tour 1er tour
Zimbabwe 1er tour 1er tour - - -
Namibie - - - 1er tour 1er tour
Uruguay - - - 1er tour 1er tour
Côte d'Ivoire - - 1er tour - -
Espagne Espagne - - - 1er tour -
Géorgie Géorgie - - - - 1er tour


[modifier] Records et statistiques

Voir l’article Statistiques et records de la coupe du monde de rugby à XV.

Les différentes éditions de la coupe du monde de rugby ont été marquées par les performances de certains compétiteurs. À titre d’exemple, les tableaux qui suivent donnent la liste des joueurs qui ont marqué le plus grand nombre de points ou le plus grand nombre d’essais pendant le tournoi final d’une édition.

Le Néo-zélandais Sean Fitzpatrick détient, avec 17, le record de matchs disputés en coupe du monde.

[modifier] Plus grand nombre de points par un joueur

Nombre de points Joueur Pays Année
126 Grant Fox Nouvelle-Zélande 1987
113 Jonny Wilkinson Angleterre 2003
112 Thierry Lacroix France France 1995
104 Gavin Hastings Écosse 1995
102 Gonzalo Quesada Argentine 1999
101 Matt Burke Australie 1999

[modifier] Plus grand nombre d’essais par un joueur

Nombre d’essais Joueur Pays Année
8 Jonah Lomu Nouvelle-Zélande 1999
7 Marc Ellis Nouvelle-Zélande 1995
7 Doug Howlett Nouvelle-Zélande 2003
7 Jonah Lomu Nouvelle-Zélande 1995
7 Mils Muliaina Nouvelle-Zélande 2003


Sur l’ensemble des coupes du monde disputées par un joueur, c’est l’Écossais Gavin Hastings qui détient le record de points marqués (227)[13] et le Néo-zélandais Jonah Lomu qui possède le record d’essais marqués (15).

[modifier] Couverture par les médias et spectateurs

 Mêlée de rugby à XV
Agrandir
Mêlée de rugby à XV

La coupe du monde de rugby est un des évènements les plus médiatiques au monde, avec d’autres compétitions comme la coupe du monde de football, les jeux Olympiques d’été et le Tour de France.

[modifier] Couverture télévisuelle

La finale de l’édition 2003 a été retransmise dans 205 pays. Le nombre cumulé de télé-spectateurs ne cesse de progresser d’une édition à l’autre, allant de 300 millions en 1987, à 1750 millions en 1991, 2670 millions en 1995, 3100 millions en 1999 et 3400 millions en 2003[14].

L'audience de la coupe du monde de rugby en 2003 est certes très élevée mais elle est nettement inférieure à celle des jeux olympiques d'été (30 milliards de télé-spectateurs en 2000) et de la coupe du monde de football (28,8 miliards en 2002)[15].

[modifier] Présence dans les stades

L'édition de 2003 attire le plus grand nombre cumulé de spectateurs : 1 837 547 pour les 48 rencontres disputées. Le nombre moyen de spectateurs par rencontre est égal à 38 282[16].

A titre comparatif, l'édition 1999 attire 1 750 000 spectateurs, soit 42 683 par match (il y a eu moins de matchs disputés en 1999, par rapport à 2003)[17]. L'affluence moyenne est une des plus importantes enregistrées pendant une compétition internationale [18]. L'assistance moyenne était inférieure lors des éditions antérieures avec 31 250 spectateurs en 1995, 31 250 spectateurs en 1991 et 18 750 spectateurs en 1987.

Une étude faite à la demande du gouvernement australien montre que les jeux Olympiques d'été de 2000, disputés à Sydney, ont attiré environ 110 000 visiteurs en Australie et que la coupe du monde de rugby 2003 a attiré 65 000 visiteurs[19].

La finale de l’édition 2003 est jouée au Telstra Stadium de Sydney (Australie), 82 957 spectateurs assistent à la rencontre. C’est le nombre record de spectateurs pour une finale de coupe du monde de rugby, ce record devrait être approché en 2007 lors de la finale qui se déroulera au Stade de France.

Ces données chiffrées montrent que la popularité de la coupe du monde de rugby à XV progresse à chaque édition. Cette tendance devrait se confirmer lors de l'édition 2007, en effet la demande de billets d'entrée a été très forte dès les premiers jours de mise en vente au grand public[20].

[modifier] Aspects économique et politique

[modifier] Aspect économique

Le tableau qui suit montre que le budget et les profits générés par la coupe du monde de rugby ont augmenté à chaque édition[21]. Les montants sont indiqués en Livre sterling (1 livre sterling est égale à environ 1,5 euro), le budget commercial de 81,8 million de Livres sterling de l'édition 2003 correspond à environ 118 millions d'Euros.


Édition Budget (Livre sterling) Bénéfice (Livre sterling)
1987 3,3 million 1 million
1991 23,6 million 4,1 million
1995 30,3 million 17,6 million
1999 70 million 47,3 million
2003 81,8 million 64,3 million


La popularité de la coupe du monde ayant sans cesse augmenté depuis sa création, son influence sur l'économie du pays organisateur fut davantage marquée lors de la dernière édition de 2003 disputée en Australie.

L'édition de 1999 fut surtout marquée par la construction du Millennium Stadium de Cardiff qui a couté 126 millions de Livres[22], le financement étant fourni par des investisseurs privés, des fonds publics (46 millions de livres), des prêts et la vente de billets d'entrée. La construction du stade a généré 1200 emplois pendant deux ans et le fonctionnement du complexe sportif a créé 1600 emplois permanents dans la région.

Pour l’édition 2003, la vente des droits TV et marketing rapporte 97,4 millions d’euros à l’IRB. La fédération australienne enregistre un bénéfice net de l’ordre de 22 millions d’euros[23]. Les organisateurs ont en fait réalisé un bénéfice de 150 millions de dollars [24].

Selon une étude du gouvernement autralien, la coupe du monde 2003 a généré pour 494 millions de dollars de vente en Australie et créé 4476 emplois à temps plein ou à temps partiel[25].

Pour la coupe du monde 2007, la fédération française de rugby prévoit une vente de 2,5 millions de billets qui devraient rapporter environ 180 millions d’euros. Le comité d’organisation doit payer environ 70 millions d’euros à la Rugby World Cup qui recueille aussi les droits TV et marketing de la compétition[26].

Le gouvernement néo-zélandais prévoit que l'organisation de l'édition 2011 devrait générer pour 408 millions de dollars à l'économie et 90 millions de taxes[27].

[modifier] Aspect politique

La coupe du monde de rugby a eu aussi une influence dans des domaines extra-sportifs, par exemple sur le plan sociologique et politique. La coupe du monde de rugby 1995 fut la première grande manifestation sportive internationale organisée par l’Afrique du Sud dans la période post-apartheid. Elle s’est déroulée un an après les premières élections multiraciales au suffrage universel organisées dans ce pays et un an après l’élection de Nelson Mandela comme président. Il est reconnu que l’organisation réussie de la coupe du monde en Afrique du Sud a contribué au processus de réconciliation qui a débuté dans ce pays en 1995, année de la mise en place de la Commission vérité et réconciliation[28] [29]. En Afrique du Sud, le rugby à XV était traditionnellement le sport par excellence des blancs, depuis la coupe du monde 1995 il est davantage pratiqué par la population noire.

[modifier] Retombées de la coupe du monde de rugby

Les chapitres précédents montrent que l’organisation de la coupe du monde a permis de populariser davantage le rugby à XV dans le monde et a eu des retombées économiques positives pour les organisateurs et les fédérations concernées. Elle a permis d’accroître les confrontations entre les meilleures équipes des hémisphères Nord et Sud, mais elle a aussi donné l’occasion aux équipes moins renommées de rencontrer les plus fortes équipes et par suite de hausser leur niveau de jeu.

Sur le plan des infrastructures, l'organisation de la coupe du monde de rugby donne l'occasion à un pays de créer de nouveaux stades et d'améliorer les stades existants. A titre d'exemple le Millennium Stadium de Cardiff fut créé à l'occasion de la coupe du monde 1999 et, avec sa capacité de 74 500 places, il devint alors le plus grand stade du Royaume-Uni [30]

[modifier] Faits et anecdotes

  • 1995 : la remise du trophée de la coupe du monde 1995 par Nelson Mandela, Président de l'Afrique du Sud, fut un des moments les plus émouvants de l'histoire de la coupe du monde de rugby[33]. Pour sa première participation à la coupe du monde, possible après la fin de l'apartheid en Afrique du Sud, Nelson Mandela, qui durant toute sa vie avait combattu la politique d'apartheid et est le premier Président noir d'Afrique du Sud, pouvait remettre le trophée à François Pienaar, capitaine (blanc) de l'équipe d'Afrique du Sud, tout un symbole ! Pour l'occasion Nelson Mandela portait le maillot de l'Afrique du Sud et une casquette de Baseball.
  • 1999 : sur le chemin du retour, après leur victoire lors de la coupe du monde 1999, l'équipe d'Australie devait faire escale à l'Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Avant d'atterrir leur avion fit plusieurs fois le tour de l'aéroport, les contrôleurs du ciel se demandaient alors si l'avion était en difficulté, le pilote répondit qu'il n'en était rien, ils fêtaient seulement leur (deuxième) victoire en coupe du monde.
  • 2003 : la victoire de l'équipe d'Angleterre fut célébrée par 750 000 supporters dans les rues de Londres[34]

[modifier] Notes & références

  1. The origins of rugby angelfire.com (en)
  2. histoire de la coupe du monde rugby-nomades.qc.ca
  3. Histoire de la coupe du monde worldcupweb.com (en)
  4. Menace contre l'amateurisme The History of RWC worldcupweb.com (en)
  5. La professionnalisation du rugby français. Pouvoir économique et lien social, Jean Bernard Moles lire en ligne
  6. Liste des matchs de la coupe du monde sur le site de l’IRB
  7. (en) Argentina spills the beans on 2011 planetrugby.com
  8. japan to bid for 2015 Rugby WC news24.com (en)
  9. avec assistance de Pays de Galles, Écosse, Irlande et France
  10. avec assistance de Écosse, Angleterre, Irlande et France
  11. avec 4 matchs à Cardiff et Édimbourg
  12. L’Afrique du Sud ne participa pas aux deux premiers tournois, compte tenu de sa politique d’Apartheid
  13. rugbyworldcup.com
  14. Nombre de télé-spectateurs, éditions 1987 à 2003 rugbyfootballhistory.com (en)
  15. Economic impact of RWC 2003 - 2.3.3 : Scale and Operation industry.gov.au
  16. Spectateurs de la CM 2003 rwc2003.irb (en)
  17. Nombre de spectateurs lors des éditions 1987 à 1999 rugbyfootballhistory.com
  18. voir aussi Liste des affluences sportives pour plus de détails
  19. Economic impact of RWC 2003 - Table 4.11 industry.gov.au (en)
  20. Ruée sur les billets de CM 2007 sportstratégies.com
  21. Budget et bénéfices générés par la CM de rugby
  22. The Millenium Stadium Cardiff bconstructive.co.uk(en)
  23. Bilan économique de la coupe du monde 2003 latribune.fr
  24. Bénéfice des organisateurs en 2003 rwc2003.irb.com
  25. Economic impact of the Rugby World Cup 2003 (en)
  26. Budget du comité d’organisation de la CM 2007 stratégie.fr
  27. New Zealand proud to host Rugby World Cup 2011 sparc.org.nz (en)
  28. The changing face of South African Rugby southafrica.info (en)
  29. South Africa : On The Tortured Road to Reconciliation Antjie Krog (en)
  30. Stadiums and dragons: the economics of Rugby World Cup 1999 austrade.gov.au
  31. Histoire de la coupe du monde rugbyfootballhistory.com
  32. David Kirk soulève la première coupe en 1987 lequipe.fr
  33. .Remise du trophée par Nelson Mandela à François Pienaar en 1995
  34. Photos: célébration de la victoire anglaise en 2003 bbc.co.uk

[modifier] Bibliographie

[modifier] DVDthèque

  • Coupe du monde de rugby : anthologie, Editeur : Sony music vidéo, 2004 (3 DVD)

[modifier] Articles connexes

[modifier] Liens externes


Coupe du monde de rugby
Australie & Nouvelle-Zélande 1987 | Angleterre 1991 | Afrique du Sud 1995
Pays de Galles 1999 | Australie 2003 | France 2007 | Nouvelle-Zélande 2011
Statistiques


Rugby à XV international
IRB • Coupe du monde • Tournoi des six nations • Tri-nations • Coupe d'Europe • Super 14
Portail du sport – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le sport.
  
Portail du rugby à XV – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le rugby à XV.
   {{{{{3}}}}}
Portail du sport – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le sport.
Portail du rugby à XV – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le rugby à XV.
{{{{{3}}}}} {{{{{4}}}}}