Dalmate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).

Le dalmate est une langue morte de la famille des langues romanes (c'est-à-dire issue du latin), anciennement parlée en Illyrie, actuellement pour l'essentiel région côtière de la Croatie. Les linguistes utilisent aussi le nom d'illyro-roman pour désigner cette langue.

[modifier] Influences linguistiques

Avant l'occupation romaine, la région où s'est par après développé la langue dalmate, l'Illyrie, était habitée par des Thraces.

Les Romains occupèrent le territoire illyrien entre 229 av. J.-C. et 155 de l'ère chrétienne. Par intérêt, les commerçants et les détenteurs de l'autorité parlant latin, les autochtones finirent par abandonner leur langue pour le latin (le « latin vulgaire », parlé par la population, et non le latin des grands écrivains ou de l'aristocratie romaine). Il est à noter que plusieurs empereurs romains étaient d'origine illyrienne : Aurélien, Dioclétien et Constantin Ier.

Même après la chute de l'Empire romain d'Occident, l'Illyrie continua à parler latin. La langue évolua relativement indépendamment des autres langues romanes, progressant d'un latin vulgaire vers une variante régionale, puis finalement une langue distincte. D'autres langues vinrent influencer le dalmate, sans toutefois supplanter la langue dans son origine latine (superstrats) : le slave puis le vénitien (dialecte italien de Venise). Un certain nombre de villes de la région portent d'ailleurs des noms italiens.

Le pape Jean IV le Dalmate (640-642) parlait vraisemblablement cette langue.

[modifier] Dialectes

Le dalmate a connu deux variantes dialectales :

  • Le ragusain, parlé dans la région de Dubrovnik (anciennement Raguse, qui après avoir été vassale de Byzance, de Venise et du Royaume de Hongrie, devint indépendante au XVe ). Le ragusain a cessé d'être parlé au XVe siècle.
  • Le végliote, parlé dans l'île de Krk (en italien Veglia, d'où son nom). Il a cessé d'être parlé en 1898, avec la mort du dernier berger qui le parlait, Antoine Udina. Cette langue est mieux connue car elle a été étudiée par le linguiste italien Mateo Bartoli auprès de ce dernier locuteur dalmate.
  • Il faut peut-être leur ajouter l'albano-roman. Mal attesté, celui-ci se serait éteint au moyen âge.

[modifier] Voir aussi