Roumanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
România
Drapeau de la Roumanie Blason
(Détails) (Détails)
Devise nationale : Aucune
Langue officielle Roumain
Capitale Bucarest
44° 25' N; 26° 06'E
Plus grande ville Bucarest
Président Traian Băsescu
Premier ministre Călin Popescu-Tăriceanu
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 78e
238 391 km²
3,0 %
Population
 - Totale (2000)
 - Densité
Classé 49e
22 272 000 hab.
94 hab./km²
Indépendance
 - Date
De l'Empire ottoman
9 mai 1877
Gentilé Roumains
Monnaie Nouveau leu roumain
(lei au pluriel) (RON)
Fuseau horaire UTC +2 (été +3)
Hymne national Desteapta-te, romane!
Domaine internet .ro
Indicatif
téléphonique
+40

La Roumanie est un pays du sud-est de l'Europe, bordé par la Hongrie, l'Ukraine, la République de Moldavie, la Bulgarie, la Serbie et la mer Noire.

La Roumanie est considérée comme une île de latinité dans un océan slave. L'étymologie du nom de ce pays le relie à Rome, ancienne capitale de l'Empire romain, car pendant longtemps le mot Romania a désigné toute la partie orientale de l'Empire Romain. Voir aussi l'Origine du peuple roumain.

Plus d'un quart de la population roumaine comprend et parle le français en plus du roumain, en partie grâce à l'héritage latin commun aux deux langues. La Roumanie est donc considérée un pays francophile, elle a d'ailleurs accueilli le XIe Sommet de la Francophonie en 2006. [1]

Le 25 avril 2005, à Luxembourg, la Roumanie a signé son traité d'adhésion à l'Union européenne et deviendra membre le 1er janvier 2007 en même temps que la Bulgarie.

Sommaire

[modifier] Histoire

Article détaillé : Histoire des Roumains

Le Château de Peleş, ancienne résidence des rois de Roumanie
Agrandir
Le Château de Peleş, ancienne résidence des rois de Roumanie

L'histoire de la Roumanie commence certainement avant sa création officielle, le 9 mai 1877, de l'union de la principauté de Valachie et de la principauté de Moldavie, qui s'extirpent de la soumission vis-à-vis de l'empire ottoman, et forment le Vieux Royaume.

Les populations qui finiront par constituer les Roumains ont une longue histoire, depuis l'apparition des premiers Daces, conquis par l'Empire romain, dont la domination va durer 150 ans avant de se retirer au milieu du Ve siècle.

Les forces de cohésion bâtissent progressivement trois formations étatiques, la principauté de Transylvanie, la principauté de Valachie, et la principauté de Moldavie qui luttent contre leurs voisins : Hongrois, Polonais, Russes, et constituent le dernier rempart pour l'Europe chrétienne face à la menace musulmane des Turcs.

La Roumanie, aidée par les puissances européennes, prend son indépendance de l'empire ottoman en 1878.

La fin de la Première Guerre Mondiale voit la Transylvanie alors propriété des Habsbourg austro-hongrois rejoindre la Roumanie, suivie de la Bucovine et de la Bessarabie et d'une partie du Banat, et constituer la Grande Roumanie.

La Deuxième Guerre Mondiale fait éclater le royaume sous les coups des Allemands nazis, de leurs alliés Hongrois, et de l'Union soviétique, et le territoire se réduit à sa taille d'aujourd'hui, privée de la Bucovine du Nord et de la région de Herţa qui deviennent ukrainiennes, et de la Bessarabie qui forme la République de Moldavie.

En 1947, le roi Michel est forcé de partir et le rideau de fer communiste s'abat sur le pays, jusqu'en décembre 1989. Le président Nicolae Ceauşescu est abattu par une révolte populaire, dont la victoire a été confisquée par l'ancienne nomenklatura réorganisée dans le FSN (Front du Salut National). Les élections de 1996 ont balayé les anciens communistes du pouvoir, au profit d'une coalition des partis démocratiques (CDR ou Convention démocrate roumaine et USD, Union social-démocrate). Les successeurs des anciens communistes, rebaptisés PSD (Parti social démocrate) reviennent au pouvoir en 2000, mais ils concéderont une nouvelle défaite en 2004 face à l'Alliance D.A. (composée essentiellement des successeurs de la CDR, le Parti démocrate et le Parti national libéral).

Le 25 avril 2004, à Luxembourg, la Roumanie signe son traité d'adhésion à l'Union européenne et en deviendra membre le 1er janvier 2007 en même temps que la Bulgarie.

Voir aussi La Roumanie dans l'Histoire, tableau comparatif et synthètique

[modifier] Politique

Article détaillé : Politique de la Roumanie

La période communiste

Une partie importante de la population roumaine estime que l'histoire du pays après la Seconde Guerre mondiale a commencé par un « putsch soviétique ». Les électeurs avaient accordé au minuscule Parti communiste roumain environ 3 à 5% des voix mais, malgré ce score très bas, les communistes sont arrivés au pouvoir et l'histoire a montré le rôle de l'URSS dans cette prise du pouvoir.

L'épisode le plus connu de l'histoire du communisme en Roumanie est la dictature des Ceauşescu. Elle a duré 25 années et fut peut-être l'une des dictatures communistes les plus longues, les plus autoritaires et les plus dures de l'Europe de l'Est. La révolution roumaine de 1989 a marqué la fin de la période communiste.

Transition vers la démocratie et l'économie de marché

Après une période de transition hésitante sous les présidences de Ion Iliescu (1989-1992, 1992-1996 et 2000-2004) et d'Emil Constantinescu (1996-2000) durant laquelle l'essentiel de la classe politique était issue des rangs du parti communiste de Ceauşescu et de l'ancienne haute administration, on estime aujourd'hui que la Roumanie commence, avec une croissance économique de 8,3% et un taux de chômage d'environ 6,2% à la fin de l'année 2004, à devenir un « bon élève » parmi les candidats à l'adhésion à l'Union européenne.

La période post-transition : en route vers l'Europe

Une fiscalité attrayante (16% à partir du 1er janvier 2005, comparé à 19% en Slovaquie ou 33% en France) et la perspective de l'adhésion à l'Union européenne font de la Roumanie une zone propice pour les entreprises qui souhaitent délocaliser ou s'implanter en Europe de l'Est.

La Roumanie est devenue membre de l'OTAN en 2004 et a achevé la négociation des 31 chapitres de l'acquis communautaire en décembre 2004 puis elle a signé à Luxembourg le traité d'adhésion le 25 avril 2005. Cette adhésion à l'Union européenne sera effective le 1er janvier 2007.

[modifier] Géographie

Article détaillé : Géographie de la Roumanie

Les Carpates


Carte de la Roumanie
Agrandir
Carte de la Roumanie

Situation géographique : Sud-est de l'Europe, frontières avec la Hongrie, la Serbie, la Bulgarie, la Moldavie et l'Ukraine. Côte maritime sur la Mer Noire. Coordonnées géographiques : 45° 00' N, 25° 00' E

Superficie :

Total : 238 391 km²

Terre : 231.231 km²

Mer : 7 160 km²

Frontières :

Total : 2 508 km

Pays frontaliers : Bulgarie 608 km, Hongrie 443 km, République de Moldavie 450 km, Serbie 476 km, Ukraine (nord) 362 km, Ukraine (est) 169 km

Longueur de la côte : 225 km

Info écologie: la Roumanie est le premier pays du monde à avoir signé le Protocole de Kyoto.

[modifier] Divisions de la Roumanie

[modifier] Régions historiques

Le territoire de la Roumanie d'aujourd'hui s'est constitué au cours de l'histoire à partir de trois régions de l'espace carpato-danubien, chacune avec son histoire et sa tradition, et qui correspondent aussi aux anciennes régions historiques médiévales :

La Moldavie ((ro) Moldova).

Seule une moitié de la région de Moldavie fait actuellement partie de la Roumanie, l'autre moitié est divisée entre un état indépendant dotée d'une Constitution proche de celle de la Roumanie (République de Moldavie) et une partie de l'Ukraine qui, de nos jours, n'est plus habitée en majorité par des Moldaves. C'est la région la plus homogène en ce qui concerne les traditions et l'histoire médiévale.

La Valachie ((ro) Ţara românească, en roumain moderne le pays roumain, mais que l'on devrait traduire plutôt par le pays roman compte tenu de la première attestation de l'appellation, bien avant que le terme moderne de roumain n'existe)

Elle est composée de :

La Dobroudja ((ro) Dobrodgea) est au sud-est, au bord de la mer. Historiquement une partie de la Valachie, elle est demeurée par la suite longtemps en dehors. Elle ne compte donc pas comme une grande région, car elle n'a jamais formé une principauté à elle seule à cause de sa petite superficie.

La Transylvanie ((ro) Transilvania).

La Transylvanie actuelle s'étend des Carpates jusqu'à la frontière avec la Hongrie.
La Transylvanie est composée de :
  • l'Ardéale, ((ro) Ardeal) au sud-est ; connue sous le nom de Transylvanie à l'étranger et autrefois, nom repris récemment par les Roumains pour désigner une région plus vaste; on ne sait pas si ce nom était utilisé sur place avant l'arrivée des Hongrois, mais il est possible qu'il soit un exonyme. Cette région a la particularité d'être une des régions les plus complexes culturellement et historiquement, Sibiu étant la capitale culturelle de l'Europe en 2007 avec Luxembourg, et Brasov est au cœur de la région où se trouve le château de Bran.
  • une partie du Banat au nord-ouest.
  • une grande partie de la Crisana ((ro) Crişana) à l'ouest.
  • la Marmatie ((ro) Maramureş) au nord.

[modifier] Divisions administratives

Article détaillé : Subdivisions de la Roumanie

Les subdivisions administratives utilisées aujourd'hui sont les 41 judeţe (judeţ, au singulier du latin judicium, ou "juge") qui sont détaillés dans l'article de fond. De plus, la capitale, Bucureşti (Bucarest), compte aussi comme subdivision administrative sans être un judeţ. Les Roumains appellent cette subdivision « le municipe de Bucarest » (municipiul Bucureşti du latin "municipium").


Drapeau de la Roumanie Judeţe de Roumanie Drapeau de la Roumanie

Alba · Arad · Argeş · Bacău · Bihor · Bistriţa-Năsăud · Botoşani · Brăila · Braşov · Buzău · Călăraşi · Caraş-Severin · Cluj · Constanţa · Covasna · Dâmboviţa · Dolj · Galaţi · Giurgiu · Gorj · Harghita · Hunedoara · Ialomiţa · Iaşi · Ilfov · Maramureş · Mehedinţi · Mureş · Neamţ · Olt · Prahova · Sălaj · Satu Mare · Sibiu · Suceava · Teleorman · Timiş · Tulcea · Vâlcea · Vaslui · Vrancea

[modifier] Tourisme

Pour des liens sur le tourisme en Roumanie voir la section Liens.

Vue des Carpates
Agrandir
Vue des Carpates

[modifier] Stations touristiques de la Mer Noire

Les stations du littoral s'étalent sur une frange côtière allant du sud de la ville de Constanţa jusqu'à la frontière bulgare. Elles bénéficient d'un long ensoleillement et d'une chaleur tempérée, la moyenne étant de 25°C en été.

Constanţa, Costinesti, Eforie, Mamaia, Mangalia, Neptun, Olimp, Saturn, Venus. Vama Veche

[modifier] Stations touristiques de montagne

Poiana Braşov, Sinaia, Buşteni, Borşa. Autres régions touristiques de montagne : Apuseni, Parâng, Retezat

[modifier] Le delta du Danube

Le delta du Danube est un endroit unique en Europe - déclarée réserve naturelle par l'UNESCO.

[modifier] Dracula

Il est difficile de parler de la Roumanie, sans parler du célèbre comte Dracula, popularisé par l'écrivain irlandais Bram Stoker et des dizaines d'œuvres de l'industrie cinématographique étatsunienne. Grâce à lui, l'image de la Roumanie est associée au mythe des vampires et de ce Dracula, figure légendaire inspirée du personnage historique du prince de Valachie Vlad III l'Empaleur (Vlad Tepeş), et la ville médiévale de Sighişoara ou le Château de Bran, que celui-ci aurait fréquentés, sont devenus des destinations touristiques importantes, au détriment d'autres richesses plus authentiques.

[modifier] Sport

Le football et la gymnastique y sont extrêmement populaires et sont des sports dans lesquels s'illustrent les Roumains.

Depuis la fin du régime communiste, le pays connaît une période d'effacement de sa présence sur la scène sportive internationale. Cela serait dû à ses difficultés économiques.

Sur le plan interne, la scène sportive est dominée par quelques personnes très médiatisées, comme Gheorghe Hagi et Gigi Becali.

[modifier] Économie

World Trade Center Bucarest
Agrandir
World Trade Center Bucarest

Article détaillé : Économie de la Roumanie

La monnaie roumaine est le leu (l'appellatif technique est RON, 1€ = 3,50 RON au 17 octobre 2006). Le salaire mensuel moyen net est d'environ 246 € en septembre 2006, avec un impôt unique sur le revenu de 16%, et un montant moyen des retraites d'environ 90 €.

Après une décennie de stagnation et un décollage lent à partir de la fin des années 90, l'économie roumaine est en très forte croissance depuis l'année 2000 (6-8% par an). L'économie roumaine a été déclarée économie de marché fonctionnelle par la Commission européenne en octobre 2004. Son PIB (100 milliards d'euro) place la Roumanie au 43e rang mondial en 2005 (+7.4% au premier semestre 2006). L'inflation annuelle est à 5,5% en septembre 2006.

La majorité au pouvoir a mis en place une politique économique d'inspiration libérale, visant à réduire le nombre des entreprises d'état, attirer plus d'investissements étrangers (IDE), réduire la fiscalité et le chômage pour pouvoir faire face à la concurrence à l'intérieur de l'Union européenne. Le classement publié le 16 septembre 2006 par UNCTAD situe la Roumanie à la 24ème place (sur 141 pays) au regard de l'attractivité pour les IDE (plus de 7 milliards d'euro prevus pour 2006).

[modifier] Démographie

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Agrandir
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Article détaillé : Démographie de la Roumanie

Evolution de la population : (recensements)

  • 1859 - 8 600 000 (Valachie et Moldavie sans la Bessarabie et la Bucovine)
  • 1912 - 12 923 600
  • 1930 - 18 052 896 (la Grande Roumanie ; 71,9% Roumains)
  • 1948 - 15 872 624 (territoire actuel de la Roumanie)
  • 1956 - 17 489 450
  • 1966 - 19 103 163
  • 1977 - 21 559 910
  • 1992 - 22 810 035
  • 2002 - 21 698 181

[modifier] Statistiques

[modifier] Culture

Voir l’article Culture de la Roumanie.


Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
1er et 2 janvier Nouvel an Anul nou
Pâques Paşte La Pâque orthodoxe ne correspond pas toujours à la fête de Pâques catholique
1er mai Jour du travail Ziua muncii
1er décembre Jour de l'Union Ziua Unirii C'est le jour de la fête nationale roumaine. Il célèbre l'union des différentes parties du pays
25 - 27 décembre Noël Nasterea Domnului (Crăciun)

[modifier] Voir aussi

Wikimedia Commons propose des documents multimédia sur la Roumanie.


[modifier] Liens internes

Opération Villages roumains

[modifier] Liens externes

[modifier] Liens officiels

[modifier] Liens infos et médias (fr)

[modifier] Liens infos et médias

Selon une analyse de la BBC[1], le marché médiatique roumain est l'un des plus développés et des plus dynamiques de l'Europe de l'Est.

[modifier] Liens culturels


[modifier] Liens divers

Portail de la Roumanie – Accédez aux articles de Wikipédia concernant la Roumanie.


Drapeau européen Les pays d'Europe Drapeau européen
Les 46 États membres du Conseil de l'Europe
Les 25 États membres de l’Union européenne
Allemagne · Autriche · Belgique · Chypre · Danemark · Espagne · Estonie · Finlande · France · Grèce · Hongrie · Irlande · Italie · Lettonie · Lituanie · Luxembourg · Malte · Pays-Bas · Pologne · Portugal · Royaume-Uni · Slovaquie · Slovénie · Suède · République tchèque
Les 5 États en pourparlers d'adhésion à l'Union européenne
Bulgarie · Croatie · Macédoine · Roumanie · Turquie
Les 4 États membres de l’Association européenne de libre-échange
Islande · Liechtenstein · Norvège · Suisse
Les 12 autres États membres du Conseil de l'Europe
Albanie · Andorre · Arménie · Azerbaïdjan · Bosnie-Herzégovine · Géorgie · Moldavie · Monaco · Russie · Saint-Marin · Serbie · Ukraine
Les 4 autres États non membres du Conseil de l’Europe
Biélorussie · Kazakhstan · Monténégro · Vatican