Sieste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
Le Hamac (Gustave Courbet)1844, 70,5 × 97 cm, Sammlung Oskar Reinhart am Römerholz.
Agrandir
Le Hamac (Gustave Courbet)
1844, 70,5 × 97 cm, Sammlung Oskar Reinhart am Römerholz.

La sieste désigne un temps de repos pris au milieu de la journée, le plus souvent après le repas de midi. La façon dont cette activité se fait diffère selon les cultures, le climat et selon les individus.

La sieste est couramment pratiquée dans les pays chauds, aux heures les plus chaudes lorsque le soleil est au zénith : la chaleur ne permet pas d'activité très physique et le travail est remis aux heures plus fraîches. Dans les pays plus froids, la sieste est moins courante. Les enfants en bas âge ont souvent besoin d'un tel moment de repos, au moins sous la forme d'un « temps calme » organisé dans les structures d'accueil (écoles, centres de loisirs ou de vacances).

Pour les adultes, la sieste est souvent vue comme un « luxe » dans le sens où il s'agit d'un temps volé au temps de travail ou à d'autres activités. Lors de la sieste, il est possible de s'allonger simplement ou de dormir franchement. Le temps varie selon les personnes, de dix minutes à plusieurs heures.

[modifier] Usage

Il est recommandé, pour faire une bonne sieste, de s'installer au calme et dans le noir. La durée doit varier entre 20 et 40 mn, pas plus. Elle permet en un court laps de temps de se recharger aussi bien physiquement que mentalement. De plus en plus d'études médicales tendent à le démontrer de façon scientifique. Certains employeurs en ont d'ailleurs bien compris l'interêt - en terme de productivité, entre autres - et n'hésitent pas à aménager un espace à cet effet pour ceux qui le désirent.

[modifier] Origine du nom

Le mot sieste vient du latin sixta qui signifie « la sixième heure du jour ».


 le farniente(peinture bucolique de William Bouguereau - XIXe siècle)
Agrandir
le farniente
(peinture bucolique de William Bouguereau - XIXe siècle)

[modifier] Bibliographie

  • Bruno Comby, L'éloge de la sieste, édition J'ai lu, Paris, 2005, ISBN 229034804X