Sport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
Pour les articles homonymes, voir Sport (homonymie). 

Le sport est un ensemble d'exercices physiques sous forme de jeux individuels ou collectifs pouvant donner lieu à des compétitions.

Le Stade de France, un des nombreux stades du sport moderne
Agrandir
Le Stade de France, un des nombreux stades du sport moderne

Sommaire

[modifier] Qu'est-ce que le sport ?

Le terme de sport a pour racine le mot de vieux français desport qui signifie « loisir ». En traversant la Manche, desport se mue en sport et évacue de son champ la notion générale de loisirs pour se concentrer sur les seules activités physiques. La langue allemande admet le terme sport et sa définition anglaise en 1831 ; la France en fait usage pour la première fois dès 1828. Ainsi, depuis lors, le sport n'englobe plus les divers jeux de société ou jeux de l'esprit qui faisaient la joie d'un Gargantua. La multiplication des sports, qui ne date pas d'hier, pose problème à certains. Faut-il admettre les concours de chiens de berger comme un sport ? Vaste problème pour beaucoup, débat d'arrière-garde pour d'autres qui groupent les sports en trois grandes catégories : les sports olympiques, les sports non-olympiques ayant vocation à devenir olympiques, et les autres sports, dit mineurs, dont les concours de chiens de berger. Cette dernière catégorie apparaît hétérogène, mais l'essence même du mouvement sportif ne se situe pas là. Certains mettent alors l'importance sur l'existence de compétitions, mais c'est un faux débat, car le sport de loisirs reste du sport.

Le système de classification décimale de Dewey est un système de classification reconnu. Il regroupe les sports dans la classe 700 qui est celle des Arts. Ainsi, selon ce système de classification, le sport est un art et les sportifs sont des artistes. On retouve ce lien entre Sport et Art dans le terme "Arts martiaux" qui désigne des sports de combat et le terme "Patinage artistique" qui désigne un sport de glace.

Le sport est un phénomène quasi universel dans le temps et dans l'espace, et, pour reprendre une maxime byzantine, « les peuples sans sport sont des peuples tristes ». La Grèce, Rome, Byzance, l'Occident médiéval puis moderne, mais aussi l'Amérique précolombienne ou l'Asie, sont tous marqués par l'importance du sport. Certaines périodes sont surtout marquées par des interdits, comme c'est le cas en Grande-Bretagne du Moyen Âge à l'époque Moderne, mais ce rappel permanent prouve une chose : la pratique sportive perdurait.

La puissance du mouvement sportif est aujourd'hui considérable. Une fédération internationale comme la FIFA a la capacité de modifier les règlements et d'exiger la mise en application à la planète entière à compter d'une date précise. L'ONU rêve d'avoir un jour cette même capacité d'action. Et nul besoin à la FIFA de rappeler à l'ordre Pierre, Paul ou Jacques, car tout le monde suit le même règlement. Le sport propose ainsi un premier modèle de mondialisation réelle.

À l'inverse de cette structure centralisée à la romaine, notons l'existence d'un mouvement sportif plus indépendant, notamment aux États-Unis. La NBA a des règles particulières et pas question de se mettre sous la coupe de la Fédération Internationale de Basket-ball. Sauf pour les Jeux Olympiques, évidemment, car c'est la FIBA qui est en charge des épreuves. Les joueurs NBA doivent alors jouer selon les règles communes au reste du monde. Le base-ball américain est encore plus caricatural sur ce point, avec les deux ligues qui s'affrontent pour le trophée des World Series : American et National n'ont pas les mêmes règles du jeu !

Financièrement, le mouvement sportif est également très bien doté en raison des flux financiers qu'il produit. Equipements sportifs, droits télé et autres merchandising font tourner la machine et il apparaît évident que le sport est l'une des toutes premières activités économiques du monde. D'après une étude l'ESSEC, le sport a généré un chiffre d'affaire de 29 milliards d'Euros en France en 2005. Ces chiffres publiés par l'ESSEC sont toutefois incomplets et ne tiennent notamment pas compte des secteurs du BTP et du tourisme liés au sport.

Le sport est l'une des pierres d'angle de l'éducation humaniste. Les Anciens mettaient déjà sur le même plan éducation physique et intellectuelle. Pythagore était un brillant philosophe qui fut également champion de lutte puis entraîneur du grand champion Milon de Crotone. La Renaissance redécouvre les vertus éducatives du sport et de Montaigne à Rabelais en passant par Mercurialis, tous les auteurs à la base du mouvement humaniste intègrent le sport dans l'éducation. Gargantua est très sollicité à ce niveau !


Chaque époque a son sport-roi. L'Antiquité fut ainsi l'âge d'or de la course de chars. Pendant plus d'un millénaire, les auriges, cochers des chars de course, étaient des stars adulées par les foules dans tout l'empire romain. Le tournoi, qui consiste à livrer une véritable bataille de chevaliers, mais « sans haine », fut l'activité à la mode en Occident entre le VIIIe et le XIIe siècle. Attention à ne pas confondre le Tournoi et la joute équestre, version très allégée du tournoi. La violence de Tournoi cause sa perte, d'autant que le jeu de paume s'impose dès le XIIIe siècle et jusqu'au XVIIe siècle comme le sport roi en Occident. Ce jeu de raquettes embrase Paris, la France puis le reste du monde occidental. Le XVIIIe siècle voit le déclin du jeu de paume et l'arrivée, ou plutôt le retour, des courses hippiques qui s'imposent comme le sport roi des XVIIIe et XIXe siècles. La succession des courses hippiques fut âprement disputée car le nombre des sports structurés augmente spectaculairement dès la fin du XIXe siècle. Le football rafle finalement la mise et est encore aujourd'hui l'incontestable sport numéro un sur la planète.

À ce tableau général, il convient d'apporter des nuances régionales. Ainsi, on remarque que l'ancien empire britannique n'est pas vraiment féru de football ! En revanche, il cultive les autres sports que soutenait jadis la bonne société anglaise, du tennis au hockey sur gazon en passant par le rugby et le cricket. Le cricket a ainsi le statut national dans des pays comme l'Inde ou le Pakistan. De même, l'Amérique du Nord a mis au monde plusieurs sports comme les canadiens hockey-sur-glace et basket-ball et les américains baseball et football américain, parvenant ainsi, provisoirement, à échapper à la vague football (qu'ils appellent soccer). En France, le sport roi de la fin du XIXe siècle est le cyclisme qui garde la palme jusqu'au triomphe du football, entre les deux guerres mondiales. Le rugby espéra bien se mêler a cette lutte, mais son implantion trop régionale était un frein.

[modifier] Histoire du sport

Le sport est un phénomène quasi universel dans le temps et dans l'espace. Nombre de phénomènes que nous pensons récents, accompagnent en fait l'histoire du sport depuis l'origine : du professionnalisme au dopage, des supporters aux problèmes d'arbitrage...

  • Enseignement sportif : L'enseignement sportif, l'éducation sportive, le coaching de haut-niveau ; éducateurs, moniteurs, professeurs, maître-professeurs, entraîneurs et coachs.
  • Arbitre : L'arbitrage dans le domaine sportif.
  • Dopage : « le » fléau du sport...

[modifier] Grands événements sportifs

Événements internationaux


En France


A Monaco

Au Canada


En Belgique


Au Royaume-Uni


En Allemagne

En Espagne


En Italie


Aux États-Unis


En Australie

[modifier] Classification des sports

On peut retenir comme méthodes de classification celle de Dewey, des méthodes plus usuelles, celle des Jeux Olympiques, celle correspondant à une approche médicale, et d'autres méthodes encore.

La classification des sports a ses limites mais elle facilite la description synthétique d'un sport. Il est ainsi facile de comprendre qu'un sport dit "Nautique" est pratiquée non sur terre mais dans un milieu aquatique.

[modifier] Classification décimale de Dewey

Le système de classification décimale de Dewey attribue aux sports la classe 700, la division 790, et les subdivisions 796, 797, 798 et 799.


Subdivion Indice Exemples de Disciplines
796/ Sports/ Jeux athlétiques d'extérieurs .3 Jeux de Ballons tels que le Basketball, le Handball, le Volleyball, le Rugby, le Football, le Tennis, le Golf, le Polo, le Croquet, le Hockey, le Baseball, etc.
796/ Sports/ Jeux athlétiques d'extérieurs .4 Sports d'Athlétisme et de Gymnastique tels que la Course à pied, le Lancer du poids, le Saut en longueur, la Poutre, le Cheval d'arçon, etc.
796/ Sports/ Jeux athlétiques d'extérieurs .5 Activités de plein air telles que la Marche, l'Alpinisme, la Spéléologie, etc.
796/ Sports/ Jeux athlétiques d'extérieurs .6 Sports de Cyclisme telles que la Course sur route, la Courses sur piste, etc.
796/ Sports/ Jeux athlétiques d'extérieurs .7 Activités de Conduite de véhicules à moteur telles que la Course d'automobiles, la Course de motocyclettes, etc
796/ Sports/ Jeux athlétiques d'extérieurs .8 Sports de Combat tels que la Lutte, le Judo, le Karaté, le Jiu-Jitsu, la Boxe, l'Escrime, etc.
796/ Sports/ Jeux athlétiques d'extérieurs .9 Sports sur glace et sur neige tels que le Patinage, le Ski, le Hockey sur glace, etc.
797/ Sports nautiques et aériens .1 Activités de navigation de plaisance telles que la Voile, le Ski Nautique, etc.
797/ Sports nautiques et aériens .2 Activités de natation et de plangée telles que la Natation, la Plongée sous-marine, le Water-polo, etc.
797/ Sports nautiques et aériens .5 Sports aériens tels que le Vol à voile, le Parachutisme, etc.
798/ Sports Equestres .2 Sports d'Equitation tels que le Concours d'Obstacle, le Dressage, etc.
798/ Sports Equestres .4 Courses de chevaux telles que les Courses hippiques, etc.
798/ Sports Equestres .8 Courses d'animaux autres que chevaux telles que les Courses de Chameaux, etc.
799/ Pêche, Chasse, Tir .1 Pêche.
799/ Pêche, Chasse, Tir .2 Chasse.


La classification de Dewey comporte certaines limites. Par exemple, ni les Echecs et ni le Bridge ne sont identifés comme des sports.

[modifier] Liste des Sports les plus connus

Voici une liste des sports les plus connus, classés par catégories ordinaires. D'autres sports pourraient compléter cette liste. Notez que certains sports peuvent appartenir à plusieurs catégories.

La plupart de chacun de ces sports a son équivalent pour les handicapés : Handisport.


Athlétisme


Sports collectifs


Gymnastique


épreuves combinées

Sports motorisés


Sports de raquette


Sports avec animaux


Autres sports

Cyclisme


Sports de combat


Ski


Sports de glace


Sports de force


Sports de plein air et de nature

Sports de cible


Sports nautiques


Nouveaux sports de glisse


Sports aériens

[modifier] Classification en référence aux Jeux Olympiques

Les Jeux Olympiques sont une compétition internationale qui regroupe une sélection de disciplines sportives. Ainsi, il est possible de classer les sports entre ceux qui sont inscrits aux Jeux Olympiques, dits " Sports Olympiques" et ceux qui le sont pas. Parmi ceux qui ne sont pas "Sports Olympiques", certains sont néanmoins reconnus par le CIO (Comité international olympique).

Le tableau ci-dessous liste par ordre alphabétique les sports olympiques.


Catégiries Olympiques Liste des sports
Sports d'éte Aviron, Badminton, Baseball, Basketball, Boxe, Canoë-Kayak, Cyclisme, Equitation, Escrime, Football, Gymnastique, Haltérophilie, Handball, Hockey, Judo, Lutte, Natation, Pentathlon moderne, Softball, Taekwondo, Tennis, Tennis de Table, Tir, Tir à l'arc, Triathlon, Voile, Volleyball.
Sports d'hiver Biathlon, Bobsleigh, Curling, Hockey sur glace, Luge, Patinage et Ski.
Sports reconnus Alpinisme, Bridge, Golf, Roller et Surf.

[modifier] Classification médicale

Tous les sports ne demandent pas les mêmes dispositions physiques, en particulier en terme de capacité cardiaque, de capacité pulmonaire, de capacité musculaire et de capacité de vision. Ainsi, les sports peuvent être classés selon les capacités physiques requises pour leurs pratiques.

[modifier] Sports de Concentration et Sports de Mouvement

réf. nécessaire

La pratique de tout sport demande de la concentration. Cependant, chaque discipline demande plus ou moins de compétence à se concnetrer et plus ou moins de compétence à se bouger dans l'espace. En effet, le spectateur pourra constater que, dans certaines dispciplines, telles que le Tir à l'Arc, le sportif bouge peu mais se concentre beaucoup alors que, dans d'autres disciplines, tel que le Marathon, le sportif se bouge, parfois beaucoup, et se concentre, parfois peu.

Chacune de ces deux catégories comprend différentes disciplines qui se distinguent à leur tour les unes des autres par une autre compétence. Par exemple, l'althérophilie et le patinage sont des sports où les athlètes bougent, le premier en déployant son corps pour soulever sa charge, le second en patinant. Ils sont donc des sports "De mouvement" et non des sports "De concentration". Mais, pour être devant ses compétiteurs, le premier aura besoin de faire le meilleur usage de sa force alors que le second aura besoin de faire appel à un sens aigü de l'équilibre sur glace. Il sont donc chacun dans une catégorie disctincte de "Sports de Mouvement".

Il existe une plus grande variété de sports de mouvement que de sports de concentration. Certains sports de mouvement font appel de manière pointue à une compétence particulière. La gymnastique sur poutre fait par exemple appel pour l'essentiel à une excellente maîtrise de l'équilibre. D'autres font appel à un large évantail de compétences. Le rugby en est un exemple : compétences à courir, à garder l'équilibre et à faire usage de sa force.

Voici quelques disciplines où le succès tient plus de la capacité et du goût du pratiquant à se concentrer que de sa capacité ou de son goût à se bouger dans l'espace (Sports de concentration) : Echecs, Tir à l'Arc, Tir à la carabine, Golf, Pétanque, Billard. Cette liste n'est pas exhaustive.

Voici quelques disciplines où le succès tient à la capacité et à l'envie du pratiquant à se bouger dans l'espace et donc à sa double capacité de se concentrer et de se bouger dans l'espace (Sports de mouvement) : Sports de ballon tels que le football et le volleyball, Sports de raquette tels que le tennis ou le badminton, Sports de combat tels que le judo ou l'escrime, Sports d'équilibre tels que la gymnastique où les sports de glisse, Sports de déplacement tels que la course à pied, le saut en longueur, le cyclisme ou l'aviron, Sports de force tels que l'althérophilie ou le lancer du poids. Cette liste n'est pas exhaustive.

[modifier] Sport et santé

La pratique équilibrée d'un sport aide à se maintenir en bonne santé physique et mentale. A l'inverse, l'éxcès dans un sens, l'absence totale d'exercice physique, et celui dans l'autre, le surmenage sportif, sont mauvais pour la santé.

[modifier] Bienfaits du sport

La pratique d'un sport fait travailler le système cardio-respiratoire et différents muscles. Elle permet de brûler des calories et donc de prévenir de l'obésité (prévention de l'obésité). Elle incite à avoir une alimentaion correcte (Alimentation du Sportif). Elle facilite l'évacuation de la tension nerveuse accumulée dans la journée (stress). Elle permet la découverte du corps et de ses limites. Elle facilite l'acquisition du sens de l'équilibre, soit dans des situations prévues (exercices de gymnastique), soit dans des situations imprévues (jeux de ballon, sports de combat).

[modifier] Risques liés au sport et Prévention

La pratique du sport présente des risques. Le sportif peut se blesser en faisant un faux mouvement, en chutant (entorse, élongation musculaire, claquage, fracture osseuse, traumatisme crânien) ou en recevant un coup. Il peut être victime d'un accident cardiovasculaire (du type infarctus du myocarde).

Certains sports présentent des risques réels d'accidents corporels graves, tels que le traumatisme crânien ou la noyade, et leur pratique n'est autorisée qu'avec un équipement adapté, tels que : gilet de sauvetage pour le canoë, casque pour la descente en VTT, harnachement complet pour le gardien de hockey sur glace. Certains sports dits « extrêmes » présentent même de tels risques d'accidents mortels que leur pratique en est interdite.

L'activité sportive intensive est source de blessures graves qui peuvent contraindre le sportif à s'arrêter et qui peuvent laisser des séquelles. La pratique d'un sport doit être adaptée à l'âge du pratiquant et à son état de fatigue. Une personne peut être marquée à vie par une activité sportive trop intense dans son enfance. Un sportif peut être obligé d'arrêter la pratique de son sport suite à des séances d'entraînement ou à des compétitions trop dures et trop fréquentes. La Gymnastique Artistique est l'exemple d'une discipline où de jeunes sportifs sont soumis à des excercices dangereux pour leur santé.

La meilleure prévention contre les accidents consiste à pratiquer un sport dans les règles de l'art qui lui sont applicables : apprentissage des gestes techniques, apprentissage des règles de bonne pratique et de sécurité, entraînement régulier, échauffement préalable aux exercices violents, port des protections recommandées, alimentation adaptée avant, pendant et après l'effort, récupération entre les séances d'entraînement et entre les compétitions, respect des interdictions liées aux conditions météorologiques, pratique en groupe, etc. La visite médicale annuelle en début de saison permet d'obtenir l'avis d'un spécialiste sur la capacité d'un individu à pratiquer un sport. Le refus de poursuivre un effort qui semble trop difficile à supporter est un geste de sauvegarde de sa santé. Tels sont les principaux moyens de prévention des accidents.

[modifier] Sport et dopage

Le dopage est un des risques pour la santé du sportif.

Le dopage consiste à utiliser des produits qui augmentent la performance par différents moyens tels que l'augmentation de la masse musculaire ou la résistance à la douleur. L'EPO est un exemple de produits dopants.

Le dopage est une pratique de certains sportifs professionnels de haut niveau mais également de certains sportifs amateurs. Le dopage est efficace : il permet en général à ceux qui se dopent d'obtenir des performances supérieures à ce qu'elles seraient sans dopage. Le dopage est illicite : le sportif convaincu de dopage est sanctionné. Le dopage est dangeureux pour la santé du sportif : certains décès de sportifs pourraient être la conséquence d'un dopage.

La lutte et la prévention anti-dopage existent. Elles concernent tout le monde et, au tout premier plan, les sportifs, leur entourage professionnel et les organisateurs de compétitions. Les contrôles anti-dopage permettent de déterminer si le sportif a ou n'a pas été dopé pour obtenir son résultat dans la compétition. La déchéance d'un titre et l'exclusion à vie de toute compétition sont des exemples de sanctions.

Les sports où les cas de dopages sont les plus connus du grand public sont le cyclisme, l'athlétisme, la natation et l'althérophile.

Voir l'article de fond : Dopage.

[modifier] Activités annexes

[modifier] Voir aussi

[modifier] Articles connexes

[modifier] Liens externes

[modifier] Bibliographie

  • Wojciech Liponski (s.d.), L'encyclopédie des sports, Poznan, Atena, 2003 (éd. fra., Paris, Grund et UNESCO, 2005). Cet ouvrage décrit plus de 3000 sports et indique une bibliographie sommaire pour chacun d'eux.

Portail du sport – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le sport.