Tournoi des six nations

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
Pour les articles homonymes, voir Grand chelem. 

Le Tournoi des six nations, couramment surnommé « Le Tournoi » en France, est une compétition de rugby à XV entre les équipes d'Angleterre, d'Écosse, de France, du Pays de Galles, d'Irlande et d'Italie. Le vainqueur de l'épreuve réalise un grand chelem lorsqu'il défait toutes les autres équipes du tournoi.

Il existe une version féminine du tournoi des six nations.

Sommaire

[modifier] Les six nations

[modifier] Historique

Le Tournoi des six Nations succède au tournoi des cinq nations qui faisait lui même suite à un tournoi à quatre. Depuis 1993, le Tournoi décerne officiellement (c'était officieux jusque là) le titre de Champion d'Europe de Rugby à XV, avec l'attribution du Trophée des 5 Nations (puis des 6). Tradition oblige, les anciens trophées tels la Calcutta Cup (mise en jeu entre l'Angleterre et l'Ecosse) et la Triple Couronne (non officialisée; "décernée" par les journalistes britanniques à la formation qui s'impose dans un mini championnat à quatre avec le Pays de Galles, l'Écosse, l'Angleterre et l'Irlande) sont toujours de mise. Beaucoup plus récents, le Millenium Trophy récompense le vainqueur du match entre l'Angleterre et l'Irlande et le Trophée Eurostar le vainqueur du match entre la France et l'Angleterre. De même, le grand chelem est une cerise sur le gâteau pour tout vainqueur du Tournoi : il s'agit de battre tous ses adversaires; en revanche, la cuillère de bois qui est virtuellement décernée au dernier est bien moins recherchée. L'hymne officiel du tournoi est le Te Deum du compositeur Marc-Antoine Charpentier depuis 1957.

Problème irlandais oblige, le Tournoi a connu quelques crises. Outre l'abandon de la compétition en 1972 suite au massacre de Londonderry, il fut décidé de ne plus jouer le God Save the Queen à la présentation des équipes pendant un quart de siècle. Afin de ne pas (trop) froisser le puissant voisin anglais, La Marseillaise ne fut également plus jouée avant les matches de l'équipe de France à Dublin. Par mesure d'équilibre, l'hymne irlandais n'était plus joué quand le XV du Trèfle se déplaçait. Cet interdit prit fin en 1997.

Pris au piège de son environnement, le Tournoi offre pourtant un visage bien plus positif, avec ses cohortes de sympathiques supporters. La pratique rituelle de la troisième mi-temps par les supporters, mais aussi et surtout par les joueurs, donne de plus une image festive de ce sport. Certaines troisièmes mi-temps du Tournoi, qui réunissent toujours les joueurs de deux équipes, resteront dans les annales. Depuis l'entrée en vigueur du professionnalisme, au milieu des années 1990, les joueurs sont moins enclins à faire des écarts…

  • 1883 : Première édition de la compétition mettant aux prises les quatre formations britanniques : l'Irlande, l'Écosse, Pays de Galles et l'Angleterre. A noter une compétition à cheval sur deux années, le premier match de cette édition ayant eu lieu le 16 décembre 1882, le dernier le 3 mars 1883. En février, la première "équipe de France" avait joué ses deux premiers matchs, en Angleterre, contre le Civil Service et Park House.
  • 1910 : La France est admise à rejoindre le Tournoi.
  • 1931 : La France est exclue pour professionnalisme (paiement des joueurs, recrutement inter-clubs) et violence sur le terrain (en particulier le match France-Galles du tournoi 1930).
  • 1939 : La France est de nouveau admise dans le tournoi après que la Fédération française de rugby a accepté de supprimer le championnat. La Seconde Guerre mondiale ne permettra cependant pas au tournoi d'avoir lieu en 1940.
  • 1947 : Le Tournoi reprend après la Seconde Guerre mondiale avec l'équipe de France.
  • 1993 : En cas d'égalité aux points, la différence de points marqués et encaissés est prise en compte. Il ne peut donc plus y avoir qu'un seul vainqueur. Une coupe est désormais décernée au vainqueur.
  • 1993 : Le Tournoi devient officiellement la Coupe d'Europe de Rugby à XV.
  • 2000 : L'Italie rejoint le Tournoi.

[modifier] Palmarès masculin

Tournoi à 4

Tournoi à 5 (la France est admise)

Tournoi à 4 (la France est exclue)

Tournoi à 5 (la France réintègre le tournoi)

Tournoi à 6 (l'Italie est admise)

[modifier] Bilan

Tournois Grands chelems Victoires seul Victoires partagées
Angleterre 104[1] 12 25 10
Pays de Galles 106 9[2] 23 11
France France 76 8 15 8
Écosse 106 3 14 8
Irlande 106 1 10 8
Italie 7
  • Depuis 1954 et la première victoire française dans le Tournoi (les tricolores n'ayant jusque-là terminé que seconds, en 1921, 1930, 1931, 1948, 1949 et 1951...), c'est le XV de France qui se trouve en tête des bilans avec 22 victoires dont 8 Grand Chelem, devant l'Angleterre (14 victoires dont 6 chelem), le Pays de Galles (17 victoires dont 4 chelem), l'Ecosse (6 victoires dont 2 chelem), l'Irlande (5 victoires) et l'Italie, toujours en attente de son premier succès dans l'épreuve.
  • L'Anglais Bob Hiller (1968, 1970, 1971 et 1972) et l'Écossais Gavin Hastings (1986, 1988, 1993 et 1995) ont été 4 fois chacun les meilleurs réalisateurs du tournoi. Le Français Christian Darrouy (1963, 1964, 1965 et 1966) a été de son côté 4 fois le meilleur marqueur de l'épreuve.


[modifier] Cuillères de bois à 5/6 nations depuis l'après-guerre

Voir l’article Cuillère de bois.

Avec autant de défaites que de matchs joués (0 pts) :

  • Ecosse 10 : 1947, 1952, 1953, 1954, 1968, 1978, 1980, 1985, 1994 et 2004
  • Irlande 7 : 1960, 1977, 1981, 1984, 1986, 1992 et 1998
  • Italie 3 : 2001, 2002 et 2005 (débute en 2000)
  • Pays de Galles 3 : 1990, 1995 et 2003
  • Angleterre 2 : 1972 et 1976
  • France 1 : 1957

[modifier] Tournoi et cinéma

[modifier] Notes & Références

  1. L'Angleterre compte deux participations de moins, en 1888 et 1889, elle ne fut pas officiellement exclue mais boycottée par les trois autres équipes.
  2. Par convention le Pays de Galles est crédité de 9 grands chelems et non de 7, on compte effectivement les années 1908 et 1909 car, si la France fut admise seulement en 1910, le Pays de Galles rencontrait déjà la France ces années-là en marge du tournoi et doublait ses « triples couronnes » par une victoire face aux Français.
  3. Fabien Galthié est quant à lui le seul français à 3 GC

[modifier] Voir aussi

[modifier] Articles connexes

[modifier] Liens externes


Tournoi des six nations
1882-1883 • 1884 • 1885 • 1886 • 1887 • 1888 • 1889 • 1890 • 1891 • 1892 • 1893 • 1894 • 1895 • 1896 • 1897 • 1898
1899 • 1900 • 1901 • 1902 • 1903 • 1904 • 1905 • 1906 • 1907 • 1908 • 1909 • 1910 • 1911 • 1912 • 1913 • 1914 • 1920
1921 • 1922 • 1923 • 1924 • 1925 • 1926 • 1927 • 1928 • 1929 • 1930 • 1931 • 1932 • 1933 • 1934 • 1935 • 1936 • 1937
1938 • 1939 • 1947 • 1948 • 1949 • 1950 • 1951 • 1952 • 1953 • 1954 • 1955 • 1956 • 1957 • 1958 • 1959 • 1960 • 1961
1962 • 1963 • 1964 • 1965 • 1966 • 1967 • 1968 • 1969 • 1970 • 1971 • 1972 • 1973 • 1974 • 1975 • 1976 • 1977 • 1978
1979 • 1980 • 1981 • 1982 • 1983 • 1984 • 1985 • 1986 • 1987 • 1988 • 1989 • 1990 • 1991 • 1992 • 1993 • 1994
1995 • 1996 • 1997 • 1998 • 1999 • 2000 • 2001 • 2002 • 2003 • 2004 • 2005 • 2006 • 2007 • 2008 • 2009
Rugby à XV international
IRB • Coupe du monde • Tournoi des six nations • Tri-nations • Coupe d'Europe • Super 14
Portail du sport – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le sport.
  
Portail du rugby à XV – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le rugby à XV.
   {{{{{3}}}}}
Portail du sport – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le sport.
Portail du rugby à XV – Accédez aux articles de Wikipédia concernant le rugby à XV.
{{{{{3}}}}} {{{{{4}}}}}