Venise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vous avez de nouveaux messages (diff ?).
Pour les articles homonymes, voir Venise (homonymie). 

Venise
 
Nom italien Venezia
Pays  Italie

Région

Vénétie 

Province

Venise 
code ISTAT 027042
code postal 30100
Préfixe tel 041
Coordonnées Latitude: 45° 26′ 0′′ Nord
Longitude: 12° 19′ 0′′ Est
Altitude 0 m
Superficie 412 km2
Population 271 251 - (31 déc 2004)
Densité 646 hab./km2
Code cadastral L736
Gentilé Vénitiens
Saint patron Saint Marc
Fête patronale 25 avril
Localisation
Commune
 
Site officiel 

Venise (Venezia en italien) est une ville du nord de l'Italie et chef-lieu de la région de Vénétie. Elle est célèbre pour ses canaux, sa place Saint-Marc, son palais des Doges ainsi que son carnaval.

Venise et sa lagune sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Sommaire

[modifier] Histoire

Les ponts et gondoles de Venise
Agrandir
Les ponts et gondoles de Venise

La ville a été fondée par un afflux de réfugiés dans les marais de l'estuaire du , après l'invasion de l'Italie du Nord par les Lombards en 568. Elle fut au départ un avant-poste de la civilisation byzantine, mais au fur et à mesure de son développement, la volonté d'autonomie s'accrut jusqu'à aboutir à l'indépendance.

Venise est une ville-État établissant son pouvoir par la proximité maritime, en italien Repubblica Marinara. Les trois autres exemples en sont Gênes, Pise et Amalfi. Le chef de l'exécutif portait le titre de doge (duc), et était théoriquement élu à vie. En pratique, les doges démissionnaient souvent prématurément et se retiraient dans une vie monastique sous la pression des oligarques, quand ils étaient discrédités par leur action politique.

Suite à la conquête de Constantinople et de Chypre, Venise amorce son expansion commerciale. Elle devient l’une des villes les plus réputées pour le commerce maritime. Marco Polo symbolise son esprit d’entreprise au XIIIe siècle. Venise fut reconnue comme " La reine de l’Adriatique " avec son territoire avançant dans les terres fermes incluant des villes comme Vicence, Vérone, Padoue et la région de Frioul.

Au sommet de sa puissance, environ de 1380 à 1500 où elle domine l'économie monde, la République de Venise contrôlait la majorité de la côte Adriatique (notamment la plupart des villes-États dalmates), des îles de la mer Égée, dont la Crète et Chypre, avec une influence notable au Moyen-Orient . Le territoire de la République de Venise allait du Lac de Garde à la rivière Adda. La « Loggia », Bourse de commerce, est fondée sur le Rialto en 1455.

Par rapport aux habitudes de l'époque, Venise exerçait un pouvoir éclairé dans ses possessions territoriales et son aura s'étendait à d'autres villes. Les citoyens de Bergame, Brescia et Vérone se ralliaient ainsi à la souveraineté de Venise si celle-ci était menacée par des envahisseurs.

Vue aérienne
Agrandir
Vue aérienne

Bien que le peuple de Venise fût majoritairement catholique, l'État était tolérant au niveau de la religion, exempt de tout fanatisme et n'a procédé à aucune exécution pour hérésie pendant les années de la Contre-Réforme. Ce manque apparent de zèle le mena à entrer fréquemment en conflit avec la Papauté qui le menaça d'interdit religieux, le privant ainsi du droit de célébrer des offices sur son territoire (la menace fut d'ailleurs mise deux fois à exécution). La deuxième occasion, la plus marquante, fut le 27 avril 1509, sur ordre du pape Jules II (voir la Ligue de Cambrai).

Les ambassadeurs vénitiens ont envoyé des rapports secrets sur la politique et les rumeurs circulant dans les cours européennes, ce qui a constitué une mine d'information pour les historiens modernes.

Par la suite, la capture de Constantinople, de la Crète et de Chypre au XVIIe siècle par les Turcs, provoqua le déclin de Venise, précipité par des épidémies de peste à la fin du XVIe siècle. Venise doit s’allier à l’Autriche qui est devenue la principale puissance en Italie. Son économie est rudement secouée par toutes ses guerres.

Après 1070 années d'indépendance, Venise fut finalement conquise par Napoléon Bonaparte le 12 mai 1797 durant la première coalition. L'invasion des Français mit ainsi un terme au siècle où Venise a connu l'apogée de son rayonnement, en devenant la ville européenne la plus élégante et raffinée du XVIIIe siècle, avec une forte influence sur l'art, l'architecture et la littérature. En revanche, Napoléon fut perçu comme une sorte de libérateur par la population juive de Venise. Il supprima les barrières du Ghetto ainsi que les restrictions de circulation imposés aux Juifs.

À la fin de l'époque napoléonienne, Venise devient partie intégrante du royaume d'Italie, sous l'autorité autrichienne, par la ratification du Traité de Campo-Formio.

L'Autriche remet la Vénétie à l'Italie le 3 octobre 1866.

Ducat vénitien, début du XIVe siècle
Agrandir
Ducat vénitien, début du XIVe siècle

[modifier] Géographie et transports

Venise occupe une situation géographique exceptionnelle, dans une lagune de la mer Adriatique.

Les principales îles de la lagune sont : le Lido, Murano, Burano, Torcello. Sans oublier : San Michele (l'île cimetière de la ville), San Erasmo, Mazzorbo, Le Vignole, Certosa, San Francesco del Deserto, San Giacomo in Paludo, San Servolo, San Lazzaro degli Armeni, Giudecca.

La ville est parcourue par de 160 canaux et s'étend sur cent dix-huit îles situées entre l'embouchure du Adige (au sud) et du Piave (au nord). Le centre historique est entièrement piétonnier, les canaux faisant fonction de route, et les divers bateaux sont l'unique moyen de transport avec la marche à pied.

Au XIXe siècle, un pont ferroviaire relie Venise au continent et une gare y est construite. Au XXe siècle, une liaison routière fut également établie, menant à un grand parking en périphérie nord. Malgré ces aménagements, Venise demeure au XXIe siècle la seule ville de taille importante à être libre d'automobiles et de camions.

Le transport individuel traditionnel est la gondole vénitienne, bien qu'elle ne soit quasiment plus utilisée que par les touristes, ou pour des occasions particulières (cérémonies, mariages et enterrements). Son coût est en effet prohibitif. Les Vénitiens utilisent surtout des bateaux-autobus, appelés vaporetti, qui desservent les différentes îles en sillonnant les principaux canaux. Il existe également nombre d'embarcations privées. Les seules gondoles non motorisées encore fréquemment utilisées sont les traghetti, des bacs pour piétons qui traversent le Grand Canal à quelques endroits dépourvus de pont.

Venise est desservie par l'aéroport international Marco Polo, en l'honneur de cet ancien et célèbre citoyen vénitien. L'aéroport est situé sur le continent et a été reconstruit à l'intérieur des terres, de sorte que les visiteurs doivent prendre le bus puis un bateau-taxi ou un bateau-bus pour se rendre dans la ville.

[modifier] L'avenir de Venise

Les bâtiments de Venise sont construits sur des piliers de bois, qui traversent plusieurs couches d'argile et de sable. Les fondations reposent sur ces piliers, et les bâtiments de brique et de pierre d'Istrie sont construits au-dessus. Ils sont exposés à la menace de marées, notamment entre l'automne et le début du printemps. La ville est périodiquement inondée. C'est ce que les vénitiens appellent aqua alta.

Ce phénomène a toujours existé, mais s'est largement amplifié ces dernières décennies sous l'influence conjuguée de plusieurs causes relatives au climat et à l'activité humaine :

  • la montée générale du niveau des mers (eustatisme) ;
  • l'affaissement du sol (subsidence) : d'importants puits ont été creusés au XXe siècle pour pomper dans la nappe phréatique, ce qui a fragilisé les terrains déjà instables ;
  • les perturbations dans l'hydrographie : la modernisation du port a entraîné le creusement de chenaux profonds pour permettre le passage de gros navires. La mer s'engouffre ainsi beaucoup plus facilement dans la lagune. Outre le phénomène des acque alte (les inondations vénitiennes), l'autre impact est la modification du système écologique, la disparition de la biodiversité marine.
  • enfin, depuis la chute de la République (en 1799), l'habitude - qui était une obligation pour les vénitiens - de nettoyer les canaux pour les désenvaser et les vider s'est perdue ce qui a réduit la profondeur de ces canaux du centre historique. Depuis quelques années, la municipalité fait procéder de nouveau à ce curetage qui permet d'ores et déjà de contribuer à la baisse du niveau des eaux dans certains quartiers, les canaux retrouvant leur pleine capacité sont mieux à même de contribuer à la diffusion des eaux.

Les conséquences sont importantes dans la vie quotidienne des habitants, qui doivent abandonner les niveaux inférieurs des maisons et emprunter des systèmes de passerelles pour se déplacer. Mais les conséquences les plus importantes sont la détérioration de monuments historiques.

On ne sait pas mesurer avec précision l'affaissement de Venise, et son évolution est un sujet de controverse. La dernière initiative, initiée par un consortium d'industriels italiens, consiste à poser 79 portes mobiles dans les trois passes de la lagune pour protéger la ville. Ces portes, en temps normal, seraient remplies d'eau et lors des marées supérieures à un mètre, elles évacueraient cette eau en faisant pénétrer de l'air, ce qui aura pour conséquence de dresser les portes. Ainsi la lagune sera séparée de la mer par une véritable barrière. Le projet, nommé MOSE (Module expérimental électromagnétique) a démarré en 2003 et les travaux doivent se poursuivre jusqu'en 2011. Il suscite aujourd'hui de nombreuses polémiques notamment au vu de son coût pharaonique et du doute sur l'efficacité effective de ce système qui ne serait réellement utile que pour les très grandes marées.

[modifier] Quelques dates

452 : La ville de Venise est fondée par des réfugiés de Padoue et d'Aquilée qui fuient les Huns.
985 : Venise et Gênes commencent à faire du commerce entre l'Asie et l'Europe occidentale.
1000 : La République de Venise domine la côte dalmate et l'Adriatique.
1082 : Byzance reconnaît l'égalité de puissance de Venise.
1082 : Venise est autorisée à commercer dans l'espace de Byzance.
1093 : La construction de la basilique Saint-Marc est terminée à Venise.
1192 : Début de la magistrature d'Enrico Dandolo, doge de Venise jusqu'en 1205.
1204 : Constantinople est mise à sac par les Croisés et l'Empire byzantin est partagé : un quart pour le nouvel empereur, trois quarts pour Venise et les chevaliers.
1205 : Des fabriques de soie s'ouvrent à Venise et dans toute l'Italie du Nord.
1284 : Première frappe du ducat de Venise qui devient la monnaie du commerce en Méditerranée.
1310 : Conjuration Tiepolo-Querini.
1324 : Mort de Marco Polo
1346 : Élaboration du décor sculpté du Palais des Doges à Venise.
1355 : Conjuration du doge Marino Falier.
1379 : L'historien italien Muraroti décrit l'emploi de fusées durant le siège de Chioggia, près de Venise.
1380 : Venise défait Gênes et assure sa souveraineté sur la Méditerranée orientale.
1381 : Gênes est défaite dans la guerre contre Venise.
1396 : Naissance à Venise du peintre italien Jacopo Bellini. † 1470
1403 : La République de Venise établit une quarantaine pour se protéger de la Peste noire.
1421 : Construction de la Cà d'Oro à Venise par Marco d'Amedeo et les Buon jusqu'en 1440.
1429 : Naissance à Venise du peintre italien Gentile Bellini. † 1507
Les foyers de la Renaissance artistique en Italie :Nord : Venise, Padoue, Ferrare, Mantoue, Milan, Parme.Centre : Florence, Urbino, Pérouse Sud : Rome.
Agrandir
Les foyers de la Renaissance artistique en Italie :
Nord : Venise, Padoue, Ferrare, Mantoue, Milan, Parme.
Centre : Florence, Urbino, Pérouse
Sud : Rome.
1432 : Naissance à Venise du peintre italien Giovanni Bellini. † 1516
1460 : Naissance à Venise du peintre italien Vittore Carpaccio. † 1526
1470 : Décès à Venise du peintre italien Jacopo Bellini.
1483 : L'artiste italien Giovanni Bellini devient le peintre officiel de la République de Venise.
1489 : Venise contrôle l'île de Chypre.
1490 : L'éditeur Aldo Manuzio (Aldus Manutius) ouvre son Imprimerie Aldine à Venise.
1494 : Venise : Luca Pacioli, Summa de arithmetica, geometrica, proportione e proportionalita. Michel-Ange à Venise et à Bologne.
1495 : Les œuvres d'Aristote paraissent en grec à Venise. Venise imprime un quart des livres publiés en Europe.
1501 : Léonard de Vinci est à Venise. Il produit le Carton de la Sainte-Anne.
1502 : Un traité de paix est signé entre la République de Venise et l'Empire ottoman.
1507 : Décès à Venise du peintre italien Gentile Bellini.
1508 : La Ligue de Cambrai est formée pour s'opposer à Venise.
1509 : Venise est défaite par la Ligue de Cambrai à la bataille d'Agnadello.
1510 : Décès à Venise du peintre italien Giorgio Zorzi dit Giorgione.
1516 : Décès à Venise du peintre italien Giovanni Bellini.
1518 : Naissance à Venise du peintre italien Jacopo Robusti, dit Le Tintoret. † 1594
1526 : Décès à Venise du peintre italien Vittore Carpaccio.
1550 : Le musicien flamand Adrian Willaert compose à Venise des chants à double chœur.
1568 : Les cafés se multiplient à Venise.
1571 : Bataille navale de Lépante (victoire contre les Ottomans).
1573 : Venise cède l'île de Chypre à la Turquie .
1576 : Décès à Venise du peintre italien Tiziano Vecellio, dit Titien.
1586 : La banque de Venise, le Rialto, est fondée.
1588 : Décès à Venise du peintre italien Paolo Caliari, dit Véronèse.
1589 : À Venise, Le Paradis (25 m X 10 m) du Palais des Doges est peint par Le Tintoret.
1592 : Le Tintoret commence la Cène à San Giorgio Maggiore à Venise.
1594 : Décès à Venise du peintre italien Jacopo Robusti, dit le Tintoret.
1609 : Galilée présente au Sénat de Venise la première lunette astronomique. La démonstration a lieu depuis le Campanile de Saint Marc.
1610 : À Venise, Scamozzi achève San Giorgio Maggiore.
1619 : Fondation de la banque d'État de Venise.
1631 : Le sculpteur et architecte Baldassare Longhena commence la construction de l'église de la Salute à Venise →1687
1637 : Ouverture de la première salle d'opéra, le Teatro San Cassiano, à Venise.
1684 : La Sainte-Ligue composée du Saint Empire, de la Pologne et de Venise est formée par le Pape Innocent XI pour combattre les Ottomans.
1696 : Naissance à Venise du peintre et graveur italien Giambattista Tiepolo. † 1770
1697 : Naissance à Venise du peintre et graveur italien Giovanni Antonio Canal dit Canaletto. † 1768
1712 : Naissance à Venise du peintre italien Francesco Guardi. † 1793
1755 : L'aventurier Casanova est arrêté à Venise pour sorcellerie.
1768 : Décès à Venise du peintre et graveur italien Giovanni Antonio Canal dit Canaletto.
1793 : Décès à Venise du peintre italien Francesco Guardi.
1797 : Fin officielle de la République de Venise avec la déposition du dernier doge.Napoléon soumet Venise à l'autorité autrichienne, puis elle est rattachée au royaume d'Italie
1846 : Construction d'un pont ferroviaire entre Venise et le continent par les autrichiens.
1851 : Première représentation à Venise de l'opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi.
1866 : Guerre entre l'Autriche et l'Italie qui y gagne Venise.
1932 : Création du centre industriel de Marghera.
1947 : La Vénétie cède une partie de son territoire, la Vénétie Julienne à la Yougoslavie.
1932 : Première Mostra de Venise.
1966 : Grande inondation catastrophique qui pousse le monde entier à réagir pour sauver Venise.
Venise au XVeme siècle

[modifier] Monuments & lieux réputés

[modifier] Culture

[modifier] Festivals et évènements

  • La Biennale de Venise : festival d'art contemporain, toutes les années impaires, en automne. Pendant les années paires a lieu la Biennale d'Architecture de Venise. A la même période de l'année, tous les ans, se produit la Mostra, célèbre festival cinématographique.
  • Le carnaval de Venise
  • La Festa di San Marco : fête du saint patron de Venise (25 avril)
  • La Festa del Redentore : célébration de la fin de la peste de 1576
  • La Sensa : cérémonie rituelle du mariage entre Venise et la mer
  • Su e zo per i ponti : course organisée dans les rues de Venise
  • Le Marathon de Venise : marathon organisé depuis 1986 en octobre

[modifier] Les autres « Venise »

Plusieurs villes du nord de l'Europe, revendiquent le nom de « Venise du Nord » eu égard à leurs canaux :

Le Marais poitevin est couramment appelé « Venise verte ». On appelle couramment Montargis (Loiret) « Venise du Gâtinais ».

En Chine, Suzhou, est la Venise d'Asie, malheureusement de plus en plus défigurée par le modernisme ambiant. Venise est jumelée avec Suzhou.

[modifier] Venise fascine

  • A Las Vegas, un complexe de casinos, de boutiques et de restaurants copie la place Saint-Marc et le palais des doges
  • Le neighborhood de Venice Beach à Los Angeles comprend une partie de petits canaux entourant des maisons de bois ; ils figurent dans la première partie du film The Doors d'Oliver Stone.
  • Le sympathique parc d'attraction Legoland au Danemark possède une réduction de Venise réalisée comme tous les autres monuments du parc en briquettes lego !

[modifier] Administration

Liste des maires (sindaci) successifs
Période Identité Parti Qualité
avril 2005 Massimo Cacciari L'Olivier -
Toutes les données ne nous sont pas encore connues.


[modifier] Quartiers

Depuis sa fondation la cité des doges comporte six quartiers appelés sestiere : Cannaregio, Castello, Dorsoduro, San Marco, San Polo et Sanjta Croce, auxquels s'ajoutent l'île de la Giudecca, Murano, Pellestrina et le Lido. Les autres îles importantes (Burano, Torcello,San Erasmo) comme les localités de la terre ferme (Mestre, Marghera, Favaro Veneto, Zelarino et Chirignago font partie du territoire de la Commune de Venise.

[modifier] Superficie

L'ensemble des territoires de la Commune représente une superficie totale de 41 317 hectares dont 25 302 sont recouverts par les eaux lagunaires. Les localités de la terre ferme occupent une superficie de 13 028 hectares, le Centre historique mesure à peu près 800 hectares et les principales îles, environ 2 186 hectares.

[modifier] Communes limitrophes

Campagna Lupia, Cavallino-Treporti, Chioggia, Jesolo, Marcon, Martellago, Mira, Mogliano Veneto (Trévise), Musile di Piave, Quarto d'Altino, Scorzè, Spinea.

[modifier] Population

En 2005, la population résidente est d'environ 271 000 habitants (autant que le centre historique au XVIIIe siècle qui n'abrite plus aujourd'hui qu'un peu moins de 67 000 habitants).

L'avenir et la sauvegarde de Venise passent par le maintien des populations dans leur habitat d'origine et des activités artisanales, commerciales et administratives qui permettent à la population de vivre. Contrairement aux idées reçues, le tourisme n'enrichit pas la ville et il contribue, par sa massification et sa pendularité, à chasser les habitants du centre historique. L'actuelle municipalité s'emploie à renverser cette situation en favorisant l'accès au logement pour les plus défavorisés et en veillant au maintien des activités traditionnelles, des commerces, des écoles et des entreprises du tertiare qui ont leur siège dans le centre historique.

[modifier] Jumelages

Accord de coopération :

[modifier] Bibliographie

  • Élisabeth Crouzet-Pavan :
    • Venise : une invention de la ville, XIIIe-XVe siècle, Seyssel, Champ Vallon, 1997
    • Venise triomphante : les horizons d'un mythe, Paris, Albin Michel, 1999
  • Frederic C. Lane, Venise, une république maritime, John Hopkins University Press, 1973, Flammarion, 1985 (ISBN 2-08-081184-3)
  • Henri Sacchi, « La Dogaresse », Le Seuil, 1994

[modifier] Voir aussi

[modifier] Liens internes

[modifier] Liens externes

[modifier] Liens institutionnels

Wikimedia Commons propose des documents multimédia sur Venise.